L’ex-président tchadien Hissène Habré condamné à mort à N’Djamena

L’ancien président tchadien Hissène Habré, en exil à Dakar et poursuivi pour crimes contre l’humanité a été condamné à mort par contumace vendredi 15 août par la Cour criminelle de N’Djamena. Réfugié au Sénégal depuis 1991, Hissène Habré, qui a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, est poursuivi pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture. Une « commission d’enquête sur les crimes et détournements » commis durant les années Habré, créée après sa chute, a estimé à plus de 40 000, dont 4 000 identifiées nommément, le nombre de personnes mortes en détention ou exécutées au cours des huit années de sa présidence.

Le Sénégal, dont les tribunaux s’étaient dans un premier temps déclarés incompétents sur son cas, a été mandaté en juillet 2006 par l’Union africaine (UA) pour juger M. Habré « au nom de l’Afrique ». Le ministre sénégalais de la justice, Madické Niang, a indiqué en juillet, après la modification de la Constitution du pays par le Parlement permettant de juger l’ex-président tchadien, que Dakar était « prêt » pour le procès de M. Habré.

DES REBELLES TCHADIENS ÉGALEMENT CONDAMNÉS

N’Djamena a également condamné onze chefs rebelles tchadiens à mort et trente et un autres membres de la rébellion à des travaux forcés à perpétuité après avoir été reconnus coupables « d’attentats dans le but de détruire ou de changer le régime » du président Idriss Deby Itno. Parmi les condamnés à mort par contumace de la rébellion figure son principal dirigeant, le général Mahamat Nouri, un proche de l’ex-président Habré renversé en 1990 par Idriss Deby, mais aussi ex-ministre de la défense de ce dernier.

La Cour a également ordonné « la confiscation » des biens de tous les condamnés qui devront verser un franc CFA symbolique au titre de dommages et intérêts à l’Etat tchadien. Ces condamnations ont été prononcées à la suite d' »une plainte de l’Etat » contre les différents condamnés, a-t-on indiqué de source officielle, sans plus de précision.
Les 2 et 3 février, après avoir traversé le Tchad d’est en ouest en provenance de leurs bases arrières soudanaises en moins d’une semaine, les rebelles avaient attaqué N’Djamena, bloquant le président Deby dans son palais.

Ce dernier les avait repoussés in extremis, notamment avec un soutien militaire de la France qui avait acheminé des munitions aux forces régulières et protégé l’aéroport de la capitale, permettant aux hélicoptères de l’armée tchadienne de décoller et d’ouvrir le feu sur les rebelles. Depuis, la rébellion s’était encore manifestée en lançant des raids au Tchad notamment en avril et juin.

source: le monde avec AFP

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....