Gabon : Un sursaut collectif pour faire mûrir les fruits de l’indépendance

Le Gabon a célébré le 17 août le 48e anniversaire de son accession à la souveraineté internationale acquise le 17 août 1960. Conformément au principe des fêtes tournantes, la célébration officielle de cette fête a eu lieu dans les provinces de la Ngounié et de la Nyanga qui ont bénéficié d’une enveloppe de 34 milliards de francs CFA. Dans son discours à la Nation, le président Bongo Ondimba a appelé ses concitoyens au sursaut individuel et collectif pour le changement. Car, »si l’avenir n’appartient à personne, celui du Gabon s’offre à nous sous un jour radieux. Continuons d’en écrire les pages dans la concorde, la paix et la fraternité », a déclaré Bongo Ondimba.

Le Gabon a célébré dans le faste les festivités marquant le 48e anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Cette année, ce sont les provinces de la Ngounié et de la Nyanga qui ont accueilli les manifestations phares, conformément au principe des fêtes tournantes qui prévoit la célébration chaque année du 17 août dans deux provinces du pays.

Mouila, le chef lieu de la Ngounié, a eu le privilège d’ouvrir les festivités le 16 août avant de passer le relais à Tchibanga, chef lieu de la Nyanga, où se sont déroulées le 17 août les traditionnelles manifestations de cette fête, en présence du président de la République et de corps constitués et de toutes les forces vives de la nation.

Dans son discours à la Nation, le président Bongo Ondimba a appelé ses concitoyens au sursaut individuel et collectif pour le changement. Car, »si l’avenir n’appartient à personne, celui du Gabon s’offre à nous sous un jour radieux. Continuons d’en écrire les pages dans la concorde, la paix et la fraternité », a souligné Bongo Ondimba.

Cependant, le chef de l’Etat a demandé de la patience aux Gabonais face à la lenteur des réformes engagées, depuis son discours-bilan du 1er décembre 2007, à l’occasion de la célébration de ses 40 ans de pouvoir, et dans lequel il a dénoncé les tares et les faiblesses de son régime et montré la voie à suivre.

«Le train de la réforme est en marche. Et, même si le rythme vous semble lent, gardez à l’esprit cette note de notre sagesse traditionnelle: «le piment mûrit en son temps», a-t-il déclaré.

Face à la «crise multiforme» dans laquelle «le monde entier se débat», le président Bongo a indiqué avoir donner des instructions fermes au gouvernement «pour que toutes les mesures soient prises afin de rendre le moins lourd possible le fardeau de cette crise aux Gabonais».
Malgré quelques réserves au niveau de l’organisation, la fête a été belle à Mouila et à Tchibanga.

Sur le plan des investissements, les deux provinces ont reçu 34 milliards de francs CFA pour les aménagements infrastructurels et l’embellissement des villes et localités. Comparativement aux éditions précédentes, cette enveloppe a été ramenée cette année de 50 à 34 milliards de francs CFA, en raison des investissements relatifs à l’organisation par le Gabon, avec la Guinée équatoriale, de la Coupe d’Afrique des Nations 2012.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....