Dans le cadre du projet d’infrastructure du réseau de l’Administration, et plus généralement dans la mise en ouvre d’une stratégie nationale des TIC, le gouvernement à travers le ministère des Finances lance un avis d’appel d’offres pour interconnecter toutes les administrations de la capitale ainsi que celles des provinces.

Le ministère de l’Economie, des finances, du budget et de la privatisation, maître d’ouvrage du projet infrastructure du réseau de l’administration vient de lancer un avis d’appel d’offres à la concurrence nationale et internationale.

Cet appel d’offres vise à interconnecter toutes les administrations dans la capitale et dans tous les chefs-lieux des provinces du pays. Il s’adresse exclusivement aux seules entreprises spécialisations spécialisées dans les projets d’infrastructures et des capacités TIC.

L’appel d’offres est reparti en trois lots. Le premier lot concerne le réseau étendu et réseaux locaux de Libreville, centre d’administration et de sécurité. Le deuxième concerne le réseau étendu et réseaux locaux dans les autres chefs-lieux de province. Le dernier est destiné à l’interconnexion des chefs-lieux de province.

Toutes les sociétés répondant aux critères d’éligibilité de la section 1 relatives aux exclusions, article 11 du décret n°001140/MEFBP du 18 décembre 2002 portant Code des marchés publics.

Elles peuvent soumissionner pour un ou, plusieurs ou l’ensemble des lots. Dans les cas où elles soumissionnent pour plusieurs ou l’ensemble des lots, elles devront présenter une soumission séparée pour chaque lot.

Les entreprises intéressées peuvent retirer le dossier d’appel d’offres à la direction du projet RAG, au ministère de l’Economie et des finances, contre le paiement au trésor public de la somme de 300.000 FCFA par lot pour les sociétés de droit gabonais et 500.000 F CFA pour les sociétés étrangères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here