spot_imgspot_img

Gabon: Contentieux électoral 2008 / Les recours en annulations au 3ème arrondissement de Libreville jugés irrecevables

La Cour constitutionnelle, en son audience de ce vendredi 22 août 2008, sur les huit affaires sur lesquelles elle devait se prononcer, a, délibéré quatre avec trois concernant le troisième arrondissement de Libreville, a constaté GABONEWS.

En effet les recours en annulation (partielle ou totale) des élections locales du 27 avril dernier au 3ème arrondissement de Libreville introduits par Bonaventure Nzigou Mamfoubi et Marcel Djabio respectivement tête de liste de l’Union du peuple gabonais (UPG), l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), tous deux de l’opposition, et par le candidat indépendant Blaise Jean-Joseph Migolet, contre le Parti démocratique gabonais, au pouvoir, et son allié de la majorité présidentielle, le Cercle des libéraux réformateurs (CLR), ont été jugés irrecevables par les membres de la Cour constitutionnelle.

Cette décision jugée « politique » par les requérants, est justifiée, selon les membres de la Cour constitutionnelle, en tête desquels le son président, Marie Madeleine Mborantsuo, par le fait que ces derniers n’ont pas respecté la procédure légale en matière de recours en annulation des résultats électoraux. Autrement dit, il y a eu vice de forme dans la démarche de ces acteurs politiques qui dénonçaient les conditions matérielles de l’organisation du scrutin et accusent la partie adverse de « fraude massive, falsification des procès verbaux et transfert d’électeurs ».

Par ailleurs, la Cour constitutionnelle a donné acte à monsieur Essono Ndong Joseph, tête de liste du Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité) dans le canton Woleu dans la province du Woleu-Ntem, qui a saisi, à nouveau, la Cour pour « se désister sans réserve de son action » visant également l’annulation des résultats des élections dans cette localité.

En fin, les délibérés concernant l’affaire Fidèle Waura (UPG) opposé à André Dieudonné Berre (PDG) et Pierre-Claver Mvélé (RPG) au premier arrondissement de Libreville et Christiane Bitougat (PDG) et Clay Parfait Abessolo (indépendant) à Obiang Ndong (RPG) à Oyem, ont été prorogés.

Soulignons que les décisions de la Cour constitutionnelle sont irrévocables.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES