spot_imgspot_img

Gabon : La Cour constitutionnelle dit le droit

Donnant suite au contentieux électoral des dernières élections locales, la Cour constitutionnelle a rendu, en son audience du vendredi 22 août 2008, son verdict sur quatre des huit affaires qu’elle avait à traiter : Aucun requérant n’a eu gain de cause et les autres dossiers seront mis en délibéré sine die.

En son audience du vendredi 22 août 2008, la cour constitutionnelle de la République Gabonaise s’est prononcée sur quatre des huit recours en annulation introduits au terme du processus électoral des municipales du 27 avril dernier.

Trois des affaires rendues concernent le 3è arrondissement de Libreville : Les recours en annulation introduits par Bonaventure Nzigou Mamfoubi de l’Union du peuple gabonais (UPG), Marcel Djabio de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) et Blaise Jean-Joseph Migolet, candidat indépendant, ont été déclarés irrecevables pour non respect des procédures légales en matière de recours en annulation des résultats électoraux.

Dénonçant des cas de «fraude massive, falsification des procès verbaux et transfert d’électeurs», les trois requérants contestaient l’élection, dans le 3è arrondissement de la capitale gabonaise, des listes conduites par Jean Boniface Assélé du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Laure Olga Gondjout du Parti démocratique gabonais (PDG) et Laurent Angué Mezui du Rassemblement pour le Gabon (RPG).

Bonaventure Nzigou Manfoumbi, le plaignant de l’UPG s’est déclaré indigné du verdict de la Cour constitutionnelle et a affirmé que cette institution a donné raison, une fois de plus, à ceux qui violent perpétuellement la loi et mettent en péril la paix sociale.

La quatrième affaire rendue concerne le département du Woleu dans le Woleu-Ntem pour laquelle, la Cour Constitutionnelle a pris acte de la décision de M. Essono Ndong Joseph du RPG qui s’est désisté après avoir introduit un recours en annulation de l’élection des listes du PDG et du Mouvement africain pour le développement (MAD) de l’ex-ministre Pierre Claver Zeng Ebome.

La Cour a annoncé que les affaires du 1er arrondissement de Libreville (Fidèle Waura de l’UPG contre André Dieudonné Berre du PDG) et d’Oyem concernant Christiane Bitougat du PDG et Clay Parfait Abessolo (indépendant) contre Obiang Ndong du RPG, seront délibérées à une date ultérieure.

Les élections locales du 27 avril dernier se sont soldées par une victoire écrasante du PDG qui a remporté plus de 1500 conseillers. L’UGDD qui prenait part pour la première fois à ce type de scrutin est arrivé au deuxième rang avec 160 conseillers.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES