Gabon : Stratégie pour une rapide autosuffisance alimentaire

Faustin Boukoubi, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, peaufine sa stratégie de délogement agricole qui pourrait permettre au Gabon de réaliser 50% d’économie sur les importations alimentaires et atteindre l’autosuffisance pour les aliments de base d’ici trois à cinq ans.
Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Faustin Boukoubi, a récemment dévoilé, dans une interview publiée le 22 août par le quotidien gabonais « L’union », les grands axes de la stratégie mise en place par son département en vue de réduire la dépendance alimentaire du Gabon vis-à-vis des importations.

Faustin Boukoubi décline cette stratégie de développement en deux axes principaux : Premièrement, «le soutien aux petits exploitants agricoles, individuels ou regroupés en coopératives, à travers l’encadrement, la formation, la fourniture d’intrants, de matériels et de financement dans la mesure du possible ; la relance du CIAM pour la production de semences dans ce cadre.»

Et, deuxièmement, « la recherche des investisseurs privés nationaux.(…) Le code des investissements ouvre des possibilités tant fonciers, administratifs que fiscaux.»

Par ailleurs, avec le concours d’organismes internationaux ou seul, le ministère met en œuvre des projets et programmes pilotes. Faustin Boukoubi cite notamment, le Projet intégré de développement de Koulamoutou, le Programme spécial pour la sécurité alimentaire (PSSA) et le Projet d’appui au développement de l’agriculture périurbaine (PADAP).

Deux autres projets ont récemment été adoptés en conseil des ministres : le PROGIAD, qui est un programme de formation, d’encadrement, de fournitures d’intrants et réalisation d’unités de production, et le PNDE qui concerne le développement de l’élevage et qui doit favoriser la production de volaille, bovins, porcins et caprins. Ce programme devrait permettre «d’économiser 70 milliards de devises, soit 50% des importations actuelles.»

Selon le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, le respect du chronogramme de ces différents programmes devrait permettre au Gabon de couvrir de moitié ses besoins en produits carnés dans sept ans et, «si des moyens conséquents sont mis en œuvre (…) nous devrions atteindre l’autosuffisance dans l’essentiel des aliments de base, d’ici trois à cinq ans. »

La récente crise alimentaire mondiale et ses conséquences sur le panier de la ménagère au Gabon ont remis à l’ordre du jour la forte dépendance alimentaire du pays vis-à-vis de l’étranger.

La facture des importations alimentaires est actuellement estimée à 150 milliards de F.CFA par an. Pour remédier à cette situation, le ministère de l’Agriculture a, depuis l’année dernière, initié deux projets de loi portant respectivement sur la politique de développement agricole durable et sur le code des investissements agricole.

Ces textes de lois, qui suivent actuellement leur parcours au sein du Parlement, devraient entrer en vigueur dès l’année prochaine. Le département dirigé par Faustin Boukoubi a également soumis au gouvernement un plan d’action étayant les stratégies de développement du secteur agricole.

Cette sortie intervient après que son ministère ait alimenté la chronique pendant plusieurs mois suite à une longue grève qui a paralysé l’ensemble de son administration.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....