Gabon : L’EPM en mission de suivi dans les entreprises recruteuses

Pour contrôler l’efficacité de ses étudiants dans les entreprises partenaires et adapter ses formations aux nouvelles exigences du marché du travail, une délégation administrative de l’Ecole polytechnique de Masuku (EPM) a récemment rendu visite aux différents entrepreneurs de Libreville, Port Gentil et Gamba. Cette tournée a également permis à l’équipe dirigeante de l’établissement d’enseignement supérieur professionnel de présenter les nouvelles filières mises en place dans le cadre du passage au système LMD.
Le directeur général de l’Ecole polytechnique de Masuku (EPM), Gaston Ntchayi Mbourou, a récemment achevé une tournée auprès des entreprises partenaires de Libreville, Port Gentil et Gamba pour évaluer les performances et l’adéquation des étudiants de l’école recrutés dans ces entreprises et s’enquérir des nouvelles exigences du marché du travail.

Dans le cadre du passage au système Licence-Master-Doctorat, la délégation de l’EPM a profité de cette tournée pour présenter aux entrepreneurs partenaires les nouvelles filières ouvertes et les nouvelles dénominations des diplômes.

Le dernier conseil d’administration de l’établissement de février dernier avait décidé de la création de la filière Génie en réseaux et télécommunications (GRT) et Génie industriel et maintenance (GIM). Il avait également été décidé de la dénomination de Diplôme universitaire de technologie (DUT) pour les diplômes de deux ans et de Licence professionnelle pour les formations en trois ans.

Les dénominations d’ingénieur ont été conservées pour les formations des cadres en cinq années et un master professionnel en maîtrise d’ouvrage d’art et de grands projets a enfin été mis en place.

La hiérarchie de cet établissement d’enseignement supérieur a notamment rencontrés les responsables de la Société d’eau et d’énergie du Gabon, des opérateurs de téléphonie mobile ou encore de la Société d’exploitation du Transgabonais. Elle a profité de ces entretiens avec les responsables de ces entreprises partenaires pour s’enquérir du rendement des étudiants de l’EPM sur le terrain.

Au terme des entretiens, les responsables de l’EPM ont recommandé l’élaboration d’une fiche technique des insuffisances de leurs produits afin de mieux adapter la formation aux besoins du marché.

Dans cette perspective, une coopération avec l’Office nationale pour l’emploi (ONE) a également été envisagée pour une harmonisation des formations de l’école avec les besoins enregistrés par l’office mais également pour étudier les possibilités de procéder au recyclage des cadres que l’ONE souhaite réorienter dans des secteurs demandeurs.

Anciennement appelée Ecole nationale supérieure des ingénieurs de Libreville (ENSIL) avant d’être délocalisée à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) en 1986, l’Ecole polytechnique de Masuku accueille plus de 300 étudiants admis sur concours avec le niveau baccalauréat. L’EPM emploi une trentaine d’enseignants et dispose de 3 ateliers, 26 laboratoires et 28 salles de classes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....