PAYS PAUVRES: PLUS PAUVRES QUE JAMAIS

C’est encore la Banque mondiale et ses estimations dont les plus récentes indiquent que 1,4 milliard de personnes vivent avec moins de 1,25 dollar par jour, fixant ainsi le nouveau seuil de pauvreté. Selon la Banque, le monde compte ainsi un nombre plus élevé de pauvres qu’on ne l’avait pensé auparavant et que malgré tout, des résultats importants ont été enregistrés dans la lutte contre la pauvreté extrême.

C’est dans le cadre d’un nouveau document intitulé « Les pays en développement sont plus pauvres qu’on ne le croyait, mais le combat qu’ils mènent contre la pauvreté n’en porte pas moins ses fruits » (The developing world is poorer than we thought, but no less successful in the fight against poverty) que des experts de la Banque ont procédé à la révision des estimations de la pauvreté depuis 1981 et constaté que 1,4 milliard de personnes (soit une personne sur quatre) dans le monde en développement vivent avec moins de 1,25 dollar par jour en 2005, contre 1,9 milliard en 1981 (soit une personne sur deux). Les estimations antérieures suivant lesquelles 985 millions de personnes vivaient en 2004 au-dessous de l’ancien seuil de pauvreté international fixé à un dollar par jour étaient basées, selon la Banque, sur ce qui constituait (alors) les meilleures données disponibles sur le coût de la vie en 1993. Ces anciennes données indiquaient aussi qu’environ 1,5 milliard de personnes vivaient dans la pauvreté en 1981.

Les nouveaux chiffres sur les prix dans les pays en développement publiés par le PCI, qui se trouveraient aussi être de « bien meilleure qualité », révèlent cependant que ces estimations étaient trop faibles. Les nouvelles estimations poursuivant la pratique qui consiste à évaluer la pauvreté dans le monde à l’aune des pays les plus pauvres, le nouveau seuil de 1,25 dollar par jour qui date de 2005, représente le seuil de pauvreté moyen des 10 à 20 pays les plus pauvres.

Les nouveaux chiffres qui seraient l’aboutissement du « premier grand effort » de mise à jour de données sur la pauvreté réalisée en s’appuyant sur des évaluations de la parité du pouvoir d’achat menées en 2005, montreraient que des disparités régionales notables persistent dans la lutte contre la pauvreté. Aussi, si le taux de pauvreté aurait baissé en Asie de l’Est, passant de près de 80 % en 1981 à 18 % de la population vivant avec moins de 1,25 dollar par jour en 2005, en Afrique subsaharienne, en revanche, il se maintiendrait à 50 % en 2005, soit au même niveau qu’en 1981, « malgré de récents progrès qui constituent des signes d’encouragement ».

La Banque fait en outre valoir que les nouvelles estimations de la pauvreté se fondent aussi sur des données tirées d’enquêtes conduites auprès de 675 ménages répartis dans 116 pays en développement. Un échantillon aléatoire constitué de plus de 1,2 million de ménages aurait été interrogé au titre des estimations de 2005, ce qui représente 96 % du monde en développement. Toutefois, compte tenu du temps écoulé depuis les dernières estimations, ces statistiques récentes ne reflètent pas encore les effets potentiellement importants de la flambée des prix alimentaires et pétroliers sur les pauvres depuis 2005, fait encore savoir la Banque.

Celle-ci atteste que le nombre de pauvres a diminué de 500 millions depuis 1981 (passant de 52 % de la population du monde en développement en 1981 à 26 % en 2005) et le monde est toujours sur la bonne voie pour réduire de moitié le taux de pauvreté de 1990 d’ici à 2015. Mais, avertit la Banque, à ce rythme, environ un milliard d’êtres humains continueront de vivre en dessous du seuil de 1,25 dollar par jour en 2015. En outre, rapportée aux critères applicables aux pays à revenu intermédiaire, la majorité des personnes ayant échappé au seuil de 1,25 dollar par jour dans la période de 1981 à 2005 serait toujours pauvre.

A en croire le document de la Banque, l’Asie de l’Est n’a pas cessé d’accomplir des progrès spectaculaires depuis 1981, date à laquelle cette région était considérée la plus pauvre au monde.

En Afrique subsaharienne, cependant, la proportion de la population vivant avec 1,25 dollar par jour était de 50 % en 2005, soit le même taux qu’en 1981, après une hausse suivie d’une baisse au cours de la période. Le nombre de pauvres a quasiment doublé, passant de 200 millions en 1981 à environ 380 millions en 2005. À ce rythme, le tiers de la population pauvre du monde se retrouvera en Afrique d’ici à 2015. La sentence est lourde et étant donné que la pauvreté est si profondément enracinée en Afrique, le continent a besoin d’une croissance d’autant plus forte, comparé aux autres régions, pour obtenir une incidence comparable sur la pauvreté.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...

Azur-Gabon officiellement en cessation de paiement : le bout du tunnel pour les anciens agents ?

Ayant évolué au Gabon sous la marque Azur, United States African Network Gabon (Usan Gabon) a officiellement été déclarée en cessation de paiement par...

Suivez-nous!

1,518FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...