Gabon : Fin de la campagne de formalisation de l’économie dans l’Estuaire

La délégation provinciale du ministère du Commerce pour l’Estuaire a clos sa tournée de sensibilisation des opérateurs économiques le 26 août dernier dans le 5e arrondissement de Libreville. Cette campagne visait à lutter contre l’économie informelle en sensibilisant sur les réglementations commerciales et industrielles en vigueur, notamment les procédures d’établissement de la plaque d’immatriculation et d’identification des opérateurs économiques, instituée par la tutelle depuis le mois de juin dernier.
La caravane du ministère du Commerce dans la province de l’Estuaire pour sensibiliser les opérateurs économiques sur les réglementations commerciales et industrielles en vigueur a été close le 26 août dernier, avec la séance de travail initiée dans le 5e arrondissement de Libreville.

Lancée depuis le 25 juillet dernier par la délégation provinciale, cette tournée visait entre autres la sensibilisation des opérateurs économiques sur les procédures d’établissements de la plaque d’immatriculation et d’identification des opérateurs économiques effectivement mises en place par la tutelle depuis le mois de juin dernier.

La séance du travail s’est déroulée à la mairie du 5e arrondissement, en présence du maire de la circonscription, Landry François Mavoungou Ndong Biteghe.

« Nous sommes d’autant plus persuadés de l’efficacité de cette démarche que les questions posées sont pertinentes, qui montrent le professionnalisme de ceux qui prennent part à ces séances de travail. Nous sommes persuadés que le message sera relayé. Nous savons que c’est un travail de longue haleine, la profession de commerçant est complexe, la réglementation est dynamique, mais c’est en forgeant que l’on devient forgeron » a expliqué le délégué provincial du ministère du Commerce, Fidèle Angoué Mba.

Le président du syndicat autonome des commerçants du Gabon a appelé « à la vigilance et au sens des responsabilités de tous les opérateurs économiques, de se faire identifier pour notre propre bien et le bien de toute l’administration et de notre syndicat ».

Le délégué provincial de l’Estuaire du ministère du Commerce, Fidèle Angoué Mba, a conduit cette délégation à travers toute la province pour expliquer la portée de ces nouvelles normes internationales recommandées par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA) dont le Gabon est membre.

Le directeur général de l’Agence de promotion des investissements privés (APIP), Edgard Landry Nambo, le directeur général du Centre de la propriété industrielle du Gabon (CEPIG), Jean Marie Ntoutoume Essone ainsi que des responsables des deux principaux syndicats du ministère du Commerce sont intervenus tour à tour pour renseigner les opérateurs économiques sur l’importance de la plaque d’immatriculation dans la localisation des commerçants et la lutte contre la concurrence déloyale.

Au terme de cette tournée, la délégation va établir une typographie des activités économiques localité par localité. Grâce à ce repérage, la délégation se concertera ensuite avec le CEPIG et l’APIP pour mettre en place dans un délai de deux mois une seconde caravane pour la régularisation des opérateurs économiques sensibilisés et répertoriés.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....