spot_imgspot_img

Gabon: Grève des agents de la santé / Léger service minimum au CHL

Les hôpitaux publics paralysés depuis près de 2 jours par la grève des agents de la santé, se poursuit vendredi avec un léger service minimum .
Du centre hospitalier de Libreville aux centres de santés intégrés en passant par le hôpital régional de Melen, le constat est le même. Les services de pédiatrie, de consultation et autres sont déserts.

Aucun agent de santé n’est à son poste, mis à part quelques uns qui ont été réquisitionnés pour le service minimum. Quelques patients, dans l’espoir d’être reçus attendent dans les couloirs, les mains au menton, signe de détresse et de souci.
« Je ne comprends pas comment il n’ y a pas de service minimum », s’inquiète un jeune dame venu pour ses consultations prénatales au CHL.

La situation est ainsi, à en croire les patients, depuis le lundi où l’ensemble du personnel de la santé a décidé d’observer un arrêt de travail pour réclamer l’augmentation de leur prime de risque et de logement.

Depuis le démarrage de cette grève, c’est toujours le statu quo. D’un côté, les agents de la santé n’entendent pas baisser les bras puis que selon eux, le gouvernement s’obstine à ne pas répondre à leurs exigences.

Toute chose qui n’est pas de nature à soulager les populations puisque la maladie ne prévient personne. Aujourd’hui, face à la situation qui prévaut, certains estiment qu’ « il vaut mieux prier pour ne pas tomber malade ».

M. Maurice, agent au CHL s’indigne face au mutisme des autorités sanitaires. « Je ne sais pas si les autorités attendent un incident pour se manifester. Puisque l’on sait que normalement, les hôpitaux ne devraient pas faire la grève », a-t-il confié.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES