spot_imgspot_img

Gabon : La Chine s’intéresse au manganèse de Ndjolé

Le chef de l’Etat gabonais a reçu le 27 août dernier au Palais présidentiel de Libreville une délégation de la Compagnie chinoise des Mines de Hua Zu pour faire le point sur l’avancement des études de faisabilité relatives à l’exploitation du gisement de manganèse de Ndjolé, à environ 150 kilomètres de Libreville. Les autorités gabonaises ont notamment insisté sur l’importance des études d’impact environnemental avant le lancement du projet, qui pourrait être opéré dès 2009.
Les Chinois se positionnent en partenaires privilégiés pour l’exploitation du sous-sol gabonais avec la planification d’un nouveau projet pour l’exploitation d’un gisement de manganèse à Ndjolé, chef-lieu du département de l’Abanga-Bigné.

Une délégation de la Compagnie chinoise des Mines de Hua Zu a été reçue le 27 août dernier au palais présidentiel par le président Bongo Ondimba pour baliser les étapes préliminaires à l’exploitation de ce gisement.

La rencontre s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Chine au Gabon, Xue Jin Wei, ainsi que du ministre gabonais de la Planification et de la Programmation du développement, Richard Auguste Onouviet, qui était déjà au fait du dossier lorsqu’il était à la tête du département des Mines.

Conduite par le président de la société, monsieur Wang Jun, les entrepreneurs chinois ont fait le point avec le chef de l’Etat sur l’avancement des études de faisabilité et d’impact environnemental du projet.

« Le président a porté beaucoup d’attention sur le projet d’exploitation de manganèse. Dans les mesures qui ont été évoquées, il y a déjà un certain nombre de gabonais qui vont suivre une formation à la langue chinoise en Chine » a rapporté le président le la société chinoise, Wang Jun.

Il a également expliqué que « notre société entend respecter rigoureusement la législation gabonaise pour que l’on puisse travailler ensemble dans tous les domaines. Au fur et à mesure que notre projet se développe, la nationalisation de l’entreprise avance et devrait atteindre 80% de gabonais employés dans cette société ».

« Pour l’exploitation des minerais, c’est le premier semestre 2009 » a enfin annoncé le chef de la délégation.

Les autorités gabonaises ont insisté sur la rigueur à observer dans la réalisation des études environnementales, eu égard aux vives protestations des ONG environnementales essuyées par les pouvoirs publics par rapport à des projets similaires.
Afin de clore les échanges, les représentants de la Compagnie chinoise des Mines de Hua Zu ont manifesté leur intérêt de diversifier leur coopération avec le Gabon, notamment dans les domaines des travaux publics, et des infrastructures et des transports.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES