Gabon : IMIS veut une plateforme statistique multisectorielle

L’antenne nationale du système de management intégré des informations (IMIS) a initié un atelier de recyclage des cadres du projet du 27 au 29 août dernier à Ntoum, en prélude à la tenue à Libreville dans deux semaines d’un atelier sous régional de formation à la collecte et au traitement des statistiques. Ce programme gouvernemental vise à fédérer sur une plateforme unique toutes les données statistiques du Gabon dans différents domaines afin d’avoir une meilleure visibilité des priorités en prenant en compte la dimension multisectorielle.
Située à une quarantaine de kilomètres de Libreville, la commune de Ntoum a abrité du 27 au 29 août dernier un atelier de recyclage des connaissances des cadres nationaux du projet IMIS, le système de management intégré des informations.

«Le but de cet atelier c’est de remettre à niveau les connaissances de base qu’ont reçus il y a un an les cadres d’IMIS Gabon. Dans deux semaines, nous avons un atelier sous régional élargi aux pays africains qui doivent venir au Gabon bénéficier de la même formation. Nous avons pensé que les cadres nationaux devaient être suffisamment outillés» a expliqué le coordinateur national d’IMIS Gabon, Hyacinthe Obiang Minko.

«Les participants avaient déjà reçu les connaissances l’année dernière, à Lambaréné. Les modules que nous parcourons depuis hier sont des modules de génération des bases de données. Nous venons de voir les parties administratives, l’administration des bases de données, comment fusionner les bases de données, notamment celles de différentes sortes, que ce soit de l’éduction, que ce soit de la santé et pouvoir les intégrer dans un même système, dans une même plateforme pour pouvoir être accessible par tout le monde» a précisé monsieur Obiang Minko.

Le projet IMIS Gabon bénéficie du soutien du fonds des nations unies d’appui aux projets sectoriels du gouvernement gabonais. Pour la première phase du projet, seuls les points focaux des ministères de la Santé et de l’Education nationale ont été retenus. La coordination nationale du projet est assurée par la Direction nationale des statistiques au ministère de la Planification.

«Ces deux unités qui constituent la frange de la population dans chaque pays, ont été retenus compte tenu de la masse d’information qu’ils engrangent dans leurs unités statistiques. Nous allons poursuivre avec les autres départements, les Affaires sociales, le ministère des Transports, parce que dans chaque département ministériel, il y a une entité statistique qui existe. Nous avons pour ambition de les aider à concevoir des bases de données et les mettre sur internet» a conclu le coordonateur du projet.

«Au niveau de l’Education nationale c’est vrai que nous avons déjà bien avancé. L’Education nationale était déjà bien organisé au départ parce que nous avions déjà en place les outils de collecte et les bases de données, qui malheureusement n’ont pas été compatibles avec le logiciel. Il a fallu concevoir une autre base de données compatible et en ce moment nous sommes dans la première phase de traitement des données de l’Education nationale» a rapporté le point focal IMIS Gabon pour l’Education nationale.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....