spot_imgspot_img

Gabon : Les organisateurs de la fraude au bac écroués

Neuf personnes, dont cinq professeurs de français et de philosophie, ont été arrêtées et écrouées à Libreville le 4 septembre pour fraude et complicité de fraude aux dernières épreuves du baccalauréat. Deux employés de l’Office national du baccalauréat et deux élèves ont également été interpellés dans cette affaire qui avait fortement porté atteinte au crédit national et international de l’examen. Suite aux fraudes massives et flagrantes enregistrées lors des épreuves du baccalauréat de juin dernier, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, avait mis en place une commission pour l’identification et la poursuite des principaux responsables des fuites.

Les enquêtes diligentées par le ministre Menga à la suite des fraudes massives enregistrées aux dernières épreuves du baccalauréat ont mené à l’arrestation le 4 septembre dernier à Libreville de neuf personnes impliquées plus ou moins directement dans les fuites d’informations ayant mené à l’annulation des preuves de français et de philosophie à Libreville et Oyem.

Cinq professeurs de français et de philosophie, deux employés de l’Office nationale du baccalauréat ainsi que deux élèves ont été identifiés par la commission d’enquête interne et seront écroués devant le parquet de Libreville.

Le 26 juin dernier, au deuxième jour de l’examen, les épreuves de philosophie et de français du baccalauréat avaient été annulées face à la quantité de fuites enregistrées.

Le Syndicat de l’Education nationale (SENA), la Fédération des syndicats des enseignants de l’Education nationale (FESEENA) et le Syndicat national des enseignants d’éducation physique et sportive (SNEEPS) avaient demandé l’annulation pure et simple de l’examen et son report au mois de septembre.

Mais le ministre Menga avait joué la célérité en reprogrammant la reprise dès le 1er juillet des épreuves de français et de philosophie annulées dans les centres de Libreville et Oyem, et la poursuite de la session les jours suivants, pour ne pas pénaliser les élèves des autres localités et ne pas porter atteinte au calendrier académique suivant.

Le patron de l’Education nationale avait diligenté des enquêtes internes et mis en place une commission spéciale pour l’identification et la poursuite des principaux responsables des fuites. Au terme de l’information judiciaire, les neuf personnes identifiées le 4 septembre dernier seront présentées aux tribunaux dans les prochains jours.

Les fraudes «massives et flagrantes» enregistrées lors de cette session d’examens avaient fortement porté atteinte au crédit du baccalauréat gabonais, et du système scolaire national.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES