spot_imgspot_img

Gabon: Diplomatie/ Le gouvernement gabonais « salue l’accord pour un Gouvernement d’union » au Zimbabwé

Le gouvernement gabonais, via son ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale a salué, samedi, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS, « l’accord pour un gouvernement d’union qui sera rendu public lundi » prochain auquel sont parvenus le Gouvernement et l’Opposition zimbabwéenne.

Fidèle à sa diplomatie agissante, empreinte de dialogue et de cordialité, dans le respect mutuel, le communiqué du ministère des Affaires étrangères de la République gabonaise « tient à rendre un vibrant hommage à tous les dirigeants politiques de ce pays frère pour leur courage politique à faire prévaloir le dialogue et leur souci de préserver l’intérêt primordial du peuple zimbabwéen ».

Ainsi, conscient qu’une paix durable pour le bien du peuple zimbabwéen tout entier passe nécessairement par la réconciliation, l’entente et le dialogue entre les différents camps politiques, le ministère des Affaires étrangères, au nom du gouvernement gabonais a formé le vœu que « cet accord permette au Zimbabwe de relever tous les défis nécessaires à son redressement politique et économique ». C’est à ce titre que peut s’envisager une véritable sortie de crise dans ce pays frère.

Au-delà, le Gouvernement gabonais interpelle la communauté internationale pour qu’elle se saisisse de « cette heureuse opportunité en vue d’aider le peuple zimbabwéen à créer un cadre pérenne de stabilité et de prospérité ».

Reconnaissant les mérites à ceux qui ont travaillé de bout en bout pour aboutir à cet apaisement de la situation politique, déjà très dégradée, au Zimbabwe, le communiqué des Affaires étrangères note que « cette signature historique est l’heureux aboutissement d’une longue période de négociation menée par le médiateur de la crise, Monsieur Thabo Mbéki, Président de la République d’Afrique du Sud ».

Pour rappelle, le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, fidèle à ses principes de tolérance, de dialogue et de paix, avait déjà émis, lors du dernier sommet de l’Union africaine (UA), qui s’est tenu à Sharm el Sheikh, en Egypte au mois de juillet dernier, l’idée d’un accord politique entre le pouvoir et l’opposition zimbabwéenne.

Doyen des chefs d’Etats africain, le président Bongo, selon la note parvenue à GABONEWS n’a donc « ménagé aucun effort en vue de la tolérance pour la réconciliation et la paix, conditions indispensables pour le développement au Zimbabwe et la stabilité en Afrique ».

On rappelle, enfin, qu’un accord pour un gouvernement d’union au Zimbabwe a été conclu jeudi soir à Harare, soit quatre jours après la reprise de négociations paralysées pendant des semaines. Il sera formellement signé lundi, tel qu’annoncé par le médiateur, le président sud-africain, Thabo Mbeki, afin de concrétiser l’entente naissante entre les leaders politiques de ce pays.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES