Gabon : Le PSD désavoué dans l’Ogoulou par la Cour constitutionnelle

Le recours en annulation introduit par le Parti démocratique gabonais (PDG) auprès de la Cour constitutionnelle pour la reprise du scrutin des élections locales du 27 avril dernier dans le département de l’Ogoulou, dans la province de la Ngounié, a été jugé recevable par la haute juridiction dans sa session du 11 septembre. Les irrégularités dans la campagne et le déroulement du vote ont mené à l’annulation des résultats qui avaient vu le Parti social démocrate (PSD) de Pierre Claver Maganga Moussavou remporter 8 sièges contre 5 pour le PDG.
Le ministre de l’Aménagement du territoire, Pierre Claver Maganga Moussavou, a quitté la Cour constitutionnelle sans commentaires le 11 septembre dernier à Libreville, après que la haute juridiction ait annulé les résultats des dernières élections locales dans le département de l’Ogoulou, province de la Ngounié, où le Parti social démocrate (PSD) avait obtenu la majorité des sièges.

Le recours en annulation introduit par la tête de liste du Parti démocratique gabonais (PDG) dans cette circonscription, Jean Joseph Mounguengui, a été accepté en raison des nombreuses irrégularités enregistrées dans la campagne électorale et le déroulement du scrutin.

La tête de liste du PDG dénonçait notamment l’existence dans plusieurs villages d’affiches estampillées PSD qui présentaient des photos de personnes n’ayant aucune déclaration de candidature officielle ; une liste de faux conseillés tous d’un même village ; l’affichage irréguliers des photos des chefs de village et de regroupements de villages en contradiction avec la neutralité de leur statut ; l’utilisation des véhicules administratifs de l’Institut national de cartographie au profit du PSD, ainsi que la clôture précipitée du bureau de vote au village Dibassa, privant les retardataires de vote.

Les chefs de village et de regroupements «ont enfreint la réserve et la neutralité qu’exigent leurs statuts et refusent ainsi la nécessaire égalité entre les candidats» a déclaré la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo.

Au regard de ces infractions, la haute juridiction «décide que les résultats de l’élection des membres du conseil départemental de l’Ogoulou, dans la province de la Ngounié, organisés le 27 avril 2008 sont annulés. En attendant l’organisation des élections en vue de la désignation des nouveaux membres du conseil départemental de l’Ogoulou, une délégation spéciale en vue d’assurer l’expédition des affaires courantes dans le département sera mise en place par les autorités de tutelle» a poursuivi madame Mbourantsouo.

«C’est un sentiment de satisfaction car la Cour vient de dire le droit. La décision de la Cour se base sur des dispositions légales. (…) S’il n’y a pas manipulation, le PDG, très aisément, va remporter ces élections à la reprise» a déclaré le représentant de la liste PDG au sortir de l’audience.

Le PSD avait créé la surprise en remportant 8 sièges dans cette localité aux dernières locales, contre 5 pour le PDG dans cette circonscription traditionnellement acquise au parti au pouvoir et dans laquelle le PSD n’avait pas de bases solides.

Cette annulation du scrutin est la quatrième prononcée par la Cour constitutionnelle depuis le début de l’examen des contentieux des dernières élections locales entamé le 12 août dernier. La haute juridiction a déjà annulé les résultats du 2e arrondissement à Oyem, et ceux de deux circonscriptions dans la Nyanga.

Les élections locales du 27 avril dernier se sont soldées par une victoire écrasante du PDG qui a remporté plus de 1500 conseillers.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Afrique 2050: L’avenir de l’Afrique est dans le panafricanisme

02:03:17
Ce dimanche 15 novembre 2020, le Dr. Daniel Mengara était l'invité du Dr. Mouketou sur l'émission Afrique 2050 du Jacques Roger Show. Le Dr....

Covid-19 : Plus que 65 cas actifs au Gabon !

A ce jour, le Gabon ne compte plus que 65 cas actifs au Covid-19, dix patients hospitalisés et 7 en réanimation © DR Considéré par...

Alpha Condé: «Il n’y a pas de chasse aux sorcières en Guinée»

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat à la tête du pays après un processus controversé, est...

Côte d’Ivoire : « Le dialogue, oui, mais des actes d’apaisement d’abord ! »

CONDITIONS. Dans une déclaration commune, l'opposition, autour du PDCI et du FPI, demande la fin des poursuites judiciaires contre tous ses leaders. « Avant...

Situation en Côte d’Ivoire : Paris s’en mêle

CONSEILS. Le chef de la diplomatie française a demandé au président Ouattara de « prendre des initiatives » pour le retour à la paix...

Gabon : Contrôles sécuritaires de tout type de véhicule dès le 20 novembre

Les ministères de l’Intérieur et de la Défense vont lancer le 20 novembre, des contrôles sécuritaires de véhicules dans tout le pays. Tout véhicule...

Suivez-nous!

1,368FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

02:03:17

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Afrique 2050: L’avenir de l’Afrique est dans le panafricanisme

Ce dimanche 15 novembre 2020, le Dr. Daniel Mengara était l'invité du Dr. Mouketou sur l'émission Afrique 2050 du Jacques Roger Show. Le Dr....

Covid-19 : Plus que 65 cas actifs au Gabon !

A ce jour, le Gabon ne compte plus que 65 cas actifs au Covid-19, dix patients hospitalisés et 7 en réanimation © DR Considéré par...

Alpha Condé: «Il n’y a pas de chasse aux sorcières en Guinée»

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat à la tête du pays après un processus controversé, est...

Côte d’Ivoire : « Le dialogue, oui, mais des actes d’apaisement d’abord ! »

CONDITIONS. Dans une déclaration commune, l'opposition, autour du PDCI et du FPI, demande la fin des poursuites judiciaires contre tous ses leaders. « Avant...

Situation en Côte d’Ivoire : Paris s’en mêle

CONSEILS. Le chef de la diplomatie française a demandé au président Ouattara de « prendre des initiatives » pour le retour à la paix...