Gabon : Hortefeux attendu demain à Libreville pour des concertations sur l’immigration vers l’UE

Le Ministre français de l’Immigration, Brice Hortefeux, est attendu le 16 septembre prochain à Libreville dans le cadre d’une tournée africaine restreinte destinée à l’élaboration des lois concertées sur l’immigration vers l’Union européenne. La France et le Gabon avaient conclu en marge d’une visite éclair du président Sarkozy à Libreville en juillet 2007, un accord sur la gestion concertée des flux migratoires et du co-développement.
Libreville sera la première escale du séjour africain du ministre français de l’Immigration, Brice Hortefeux, dans le cadre des concertations relatives aux dossiers sur l’immigration vers l’espace commun européen, notamment la controverse actuelle autour du projet de loi « directive retour » adopté par le Parlement européen pour faciliter les expulsions de l’UE.

Attendu dans la capitale gabonaise le 16 septembre prochain, monsieur Hortefeux doit s’entretenir le même jour avec le chef de l’Etat Bongo Ondimba, qui écourtera à cet effet sa visite privée au Maroc où il séjourne depuis le 11 septembre dernier.

Cette directive adoptée par le Parlement européen le 18 juin est un tour de vis de plus dans le processus de fermeture de l’espace européen. Son dispositif est destiné à traquer et rapatrier les sans- papiers. Les personnes rapatriées ne peuvent revenir dans les pays de l’UE qu’après une période de cinq ans.

L’un des points les plus controversé de ce projet de loi concerne l’autorisation d’expulsion des mineurs. Selon les statistiques de l’UE, plus de 200 000 immigrants illégaux ont été arrêtés dans cette zone pendant la première moitié de 2007 mais moins de 90 000 ont été expulsés.
En Europe, la France est la première destination des gabonais. Les deux pays avaient conclu en marge d’une visite éclair du président Sarkozy à Libreville en juillet 2007, un accord sur la gestion concertée des flux migratoires et du co-développement.

La France et le Gabon s’engagent par cet accord à délivrer dans le respect de la réglementation en vigueur des visas de court séjour à entrées multiples d’une validité d’au moins deux ans, afin de favoriser la circulation des personnes.

Mais ces accords avaient été violés à plusieurs reprises par la partie française, qui a anormalement tardé pour ratifier ces accords au Parlement. De nombreux étudiants gabonais en France ont été expulsés de manière intempestive et irrégulière par la France au cours de l’année 2008, entraînant les foudres de Libreville qui a appliqué les le principe de réciprocité aux français résidents au Gabon et aux postulants aux visas pour le Gabon.

«Le Gabon ne présente pas un risque migratoire important», avait pourtant déclaré le ministre Hortefeux, lors de la signature de l’accord avec le ministre gabonais des Affaires étrangères, à l’époque, Jean Ping, actuel président de la commission de l’Union africaine (UA).

La tournée africaine restreinte du ministre français de l’Immigration doit ensuite le conduire en Guinée Equatoriale et au Bénin pour aborder avec les autorités locales l’épineux dossier de l’immigration vers l’UE.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Les troublantes révélations sur le patrimoine immobilier de la famille Bongo aux USA

DIG/ L’organisme indépendant « Organized Crime and Corruption Reporting Project » vient de publier le résultat d’une enquête journalistique menée par Pierre Dupont (Ecrivain...

Gabon: face au «risque d’insolvabilité», un nouveau programme avec le FMI en vue

Comme annoncé par les administrateurs du Fonds monétaire international (FMI) en août dernier, les autorités gabonaises devraient finalement se résoudre à repenser une stratégie...

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Afrique 2050: L’avenir de l’Afrique est dans le panafricanisme

02:03:17
Ce dimanche 15 novembre 2020, le Dr. Daniel Mengara était l'invité du Dr. Mouketou sur l'émission Afrique 2050 du Jacques Roger Show. Le Dr....

Covid-19 : Plus que 65 cas actifs au Gabon !

A ce jour, le Gabon ne compte plus que 65 cas actifs au Covid-19, dix patients hospitalisés et 7 en réanimation © DR Considéré par...

Alpha Condé: «Il n’y a pas de chasse aux sorcières en Guinée»

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat à la tête du pays après un processus controversé, est...

Côte d’Ivoire : « Le dialogue, oui, mais des actes d’apaisement d’abord ! »

CONDITIONS. Dans une déclaration commune, l'opposition, autour du PDCI et du FPI, demande la fin des poursuites judiciaires contre tous ses leaders. « Avant...

Suivez-nous!

1,380FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Les troublantes révélations sur le patrimoine immobilier de la famille Bongo aux USA

DIG/ L’organisme indépendant « Organized Crime and Corruption Reporting Project » vient de publier le résultat d’une enquête journalistique menée par Pierre Dupont (Ecrivain...

Gabon: face au «risque d’insolvabilité», un nouveau programme avec le FMI en vue

Comme annoncé par les administrateurs du Fonds monétaire international (FMI) en août dernier, les autorités gabonaises devraient finalement se résoudre à repenser une stratégie...
02:03:17

Interview du Dr. Daniel Mengara sur Afrique 2050: L’avenir de l’Afrique est dans le panafricanisme

Ce dimanche 15 novembre 2020, le Dr. Daniel Mengara était l'invité du Dr. Mouketou sur l'émission Afrique 2050 du Jacques Roger Show. Le Dr....

Covid-19 : Plus que 65 cas actifs au Gabon !

A ce jour, le Gabon ne compte plus que 65 cas actifs au Covid-19, dix patients hospitalisés et 7 en réanimation © DR Considéré par...

Alpha Condé: «Il n’y a pas de chasse aux sorcières en Guinée»

Le président de la République de Guinée, Alpha Condé, réélu pour un troisième mandat à la tête du pays après un processus controversé, est...