spot_imgspot_img

Gabon : Libreville évalue ses besoins en matière de facilitations des échanges

Le ministre gabonais du Commerce et du Développement industriel chargé du Nepad, Paul Biyoghe Mba, a clos le 11 septembre à Libreville un séminaire de quatre jours destiné à évaluer les besoins nationaux en matière de facilitation des échanges. Organisées avec le concours de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ces assises s’inscrivent dans la politique d’aménagement de la législation des affaires pour soutenir le développement de l’activité économique du pays, renforcer la compétitivité des entreprises locales dans le contexte de la mondialisation et créer un environnement des affaires attractif pour les investisseurs étrangers.

L’état des lieux de la législation nationale du monde des affaires opéré par le ministre du Commerce devrait bientôt être soumis au gouvernement gabonais pour baliser l’élaboration des amendements susceptibles de faciliter les échanges commerciaux intérieurs et extérieurs.

Le ministre du Commerce, du Développement industriel chargé du Nepad, Paul Biyoghe Mba, a clos le 11 septembre dernier à l’hôtel Méridien Re-Ndama de Libreville, les travaux de l’atelier ouvert le 8 septembre dernier sur « l’autoévaluation des besoins en matière de facilitation des échanges dans le cadre de l’OMC ».

Organisés en collaboration avec l’Organisation mondiale du commerce, ces travaux avaient pour objectif d’adapter la législation gabonaise au contexte de la mondialisation et en créer un environnement des affaires attractif pour les investisseurs étrangers.

« Vos résultats permettront au Comité national pour la facilitation des échanges d’élaborer un plan programme d’actions cohérentes qui sera soumis aux plus hautes autorités du pays » avait déclaré le ministre Biyoghe Mba le 8 septembre dernier à l’ouverture des travaux.
L’expert de l’OMC, Evdokia Moïsé, a expliqué que ce séminaire était une réponse aux nombreux appels lancés par le Gabon pour arrimer la législation nationale au contexte mondiale actuel des échanges commerciaux. L’OMC a élaboré et finance à cet effet un vaste programme d’assistance technique aux pays demandeurs.

« Nous sommes ici cette semaine dans le cadre de ce programme pour vous aider et faciliter votre travail d’évaluation des besoins. Notre principale outil sera un guide qui se fonde sur les propositions de négociations des membres de l’OMC » avait expliqué l’expert de l’OMC au début de l’atelier.

« Vos représentants à Genève pourront utiliser votre évaluation pour négocier de manière plus efficace s’agissant en particulier de l’assistance technique et du traitement spécial et différencié. Votre travail cette semaine constitue donc un apport très important pour les négociations de votre pays en ce qui concerne la facilitation des échanges » avait ajouté Evdokia Moïsé.

En début de semaine, le ministre Biyoghe Mba avait procédé à la remise officielle des plaques d’identification des entreprises dans le cadre de l’adaptation du commerce et de l’industrie gabonaise aux normes internationales de l’OMC et de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA) à laquelle adhère le Gabon.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES