Gabon : Des associations au chevet des élèves de Libreville

A l’approche de la rentrée scolaire, officiellement programmée pour le 6 octobre prochain, des organisations caritatives locales ont initié des opérations de collecte et de don de fournitures scolaires pour les Gabonais économiquement faibles. Le Lion’s Club Samba de Libreville a offert le 15 septembre des trousseaux scolaires aux élèves du Bambino village de Nzeng-Ayong tandis que Léo club Soleil est mobilisé depuis deux semaines à l’entrée des magasins spécialisés de la capitale pour collecter des fournitures scolaires qui seront distribuées aux élèves au début du mois d’octobre.
Les organisations caritatives se mobilisent à Libreville pour aider les élèves issus des couches sociales les plus défavorisées à s’équiper en vue de la rentrée scolaire prochaine.

Ainsi, le Lion’s club Samba de Libreville a organisé, le 15 septembre, une remise de don de fournitures scolaires aux élèves du complexe scolaire de Bambino village, situé au carrefour Nzeng-Ayong.

A cette occasion, la présidente de l’association, Pélagie Laffont, a invité les élèves récipiendaires au travail et les parents au soutien moral et au suivi de la scolarité de leurs enfants, notamment par l’entretien de contacts réguliers avec les enseignants.

Accompagnée de Mireille Tchango, présidente des œuvres du Lion’s club Samba, madame Laffont a ensuite procédé à la remise des trousseaux scolaires.

«Nous sommes très touchés par ce geste qui, d’une manière ou d’une autre, nous allège la tâche», a déclaré le porte-parole des parents d’élèves, Joël Ditengou Mouendi.

Les excellents résultats enregistrés lors des examens de juin dernier, qui ont valu à cet établissement primaire la palme d’or du ministère de l’Education nationale, constituent le principal déterminisme de son choix pour cette opération.

Parallèlement, les membres du Léo club Soleil de Libreville se mobilisent depuis deux semaines à l’entrée du magasin Centr’Affaires pour collecter des fournitures scolaires en faveur des enfants démunis.

Cette opération, qui est la troisième du genre, devrait cette année se poursuivre jusqu’à la fin du mois de septembre. Les fournitures récoltées seront distribuées aux élèves au début du mois d’octobre dans les quartiers sous intégrés de la capitale.

Le président de l’association, Constant Ndob Mamboundou, a expliqué que « l’éducation est aussi notre cheval de bataille. Pour que nous arrivions à avoir un pays développé, il nous faut passer par une bonne éducation. Nous voulons faire mieux mais les moyens nous manquent. D’ailleurs je profite de cette tribune pour lancer un appel aux mécènes, de nous venir en appui afin que perdure ce projet ».

Officiellement arrêtée au 6 octobre par le ministre de l’Education nationale, la rentrée scolaire représente chaque année une charge financière qui étrangle le budget des ménages et met en difficulté la frange la plus pauvre de la population gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....