Gabon : Mbourantsouo vide les contentieux électoraux des locales 2008

L’examen des contentieux électoraux relatifs aux locales d’avril dernier s’est refermé le 26 septembre à la Cour constitutionnelle avec l’annulation du scrutin dans la circonscription de la Doigny où le PDG avait remporté 11 des 15 sièges à pourvoir. Cette annulation porte à six le nombre de requêtes approuvées par la haute juridiction sur les 70 introduites par les candidats déchus sur l’étendue du territoire national.

La présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, a présidé le 26 septembre dernier au siège provisoire de la haute juridiction sis à la Sablière à Libreville, la dernière audience publique consacrée à l’examen des contentieux électoraux relatifs aux élections locales d’avril dernier.

L’épilogue de cette session a été marqué par l’annulation du vote dans le département de la Doigny conformément à la requête introduite par le candidat de l’Union du peuple gabonais (UPG) dans cette circonscription, Jean Louis Tsouka Tsouka, jugée recevable par la haute juridiction.

Le vote du 27 avril dernier dans ce département avait vu une large victoire du Parti démocratique gabonais (PDG), avec la liste conduite par Emile Mantoumbi Kombila, qui avait raflé 11 des 15 siège à pourvoir dans cette localité alors que l’UPG, avec seulement 5,83% des suffrages, n’avait pu obtenir aucun conseiller départemental dans cette circonscription.

Le candidat UPG dénonçait notamment l’organisation du vote dans des lieux non conventionnels, l’utilisation de nombreuses procurations irrégulières, l’implication fautive d’une autorité administrative et de ses auxiliaires dans la propagande électorale, l’inéligibilité d’un des candidats ayant pris part au vote, la manipulation du fichier électoral et le transfert massif des électeurs.

La requête a été jugée recevable par la Cour constitutionnelle, qui a annulé les résultats du vote dans cette circonscription et mis en place une délégation spéciale pour expédier les affaires courantes en attendant la reprise du scrutin.

Cette décision porte à six le nombre de requêtes acceptées par la haute juridiction, dont quatre ayant mené à une annulation totale et deux autres à une reprise partielle du scrutin.

Au terme des délibérations entamées le 12 août dernier, la haute juridiction a donc statué que le vote sera repris de manière totale au 2e arrondissement de la commune d’Oyem, dans le département de l’Ogoulou, dans la Lebombi-Leyou, et dans le département de la Douigny.

Les reprises partielles du scrutin concernent l’unique siège de Talla- Nzambi à Ndindi dans la Nyanga, ainsi que les bureaux de Nzénzélé 1 et 2 à Mbigou dans la Ngounié.

«Je vais encore une fois rappeler à nos acteurs politiques que le contentieux des élections devant la cours oblige à une procédure bien particulière, établie par la loi organique de la Cour constitutionnelle et complétée par des procédures de la cours constitutionnelle» a rappelé la présidente de la haute juridiction.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....