spot_imgspot_img

Omar Bongo condamné à reverser 457.000 euros à un Français

Omar Bongo, roi du crime
Omar Bongo, roi du crime

La cour d’appel de Bordeaux a confirmé la condamnation du président du Gabon, Omar Bongo, à rembourser 457.000 euros à un Français qui lui avait versé cette somme en 1996 pour faire libérer son père détenu à Libreville, apprend-on de source judiciaire.

René Cardona, ancien patron des pêcheries de Libreville, avait été incarcéré un an après avoir vendu son entreprise à une société dont le président gabonais et sa famille étaient actionnaires. L’activité ayant chuté, Omar Bongo lui avait demandé en vain de racheter les pêcheries.

La plainte du président pour escroquerie avait entraîné l’incarcération de René Cardona. Son fils Thierry avait alors versé 300 millions de francs CFA, soit 457.347 euros, sur le compte personnel d’Omar Bongo pour le faire libérer sept semaines plus tard d’une prison ou sévissait le virus Ebola.

Dans un jugement rendu lundi, la cour d’appel a confirmé « dans l’intégralité de ses dispositions » la condamnation d’Omar Bongo en première instance en juin 2007 et confirmé que le paiement litigieux était « indu et soumis à restitution ».

Un pourvoi en cassation d’Omar Bongo, qui a été également condamné à verser les intérêts sur les 457.347 euros depuis 1996, ne serait pas suspensif de l’exécution de l’arrêt de la cour d’appel de Bordeaux.

Claude Canellas, édité par Gilles Trequesser

Exprimez-vous!

  1. Bongo versera cette somme et sans broncher, car il sait qu’il est le gadget de la France, et s’il ose contester la justice Française, il sera éjecté et vite. Alors il versera cette somme.

Répondre à BEMBA Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES