Gabon : Eyeghe Ndong replace les OMD au cœur des priorités des ACP

Le 6e sommet des chefs d’Etats et de gouvernements des pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) a été ouvert le 2 octobre à Accra, au Ghana, pour deux jours consacrés à l’augmentation des prix pétroliers et alimentaires et à la crise financière mondiale. Le Premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong, a appelé les pays ACP à dégager des moyens pour mener à bien les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Le président ghanéen, John Kufuor, président entrant de la zone Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP), a procédé le 2 octobre dernier à l’ouverture officielle du 6e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays ACP qui réunit 79 dirigeants des pays membres à Accra.

Les assises de la capitale ghanéenne sont axées sur la «promotion de la sécurité et le développement humain» et se sont déroulées du 2 au 3 octobre avec l’adoption d’une déclaration commune qui devait lancer un appel en faveur d’un prix du pétrole accessible. Les pays ACP devaient également au terme des assises demander aux pays riches de les aider à développer des sources d’énergie de substitution plus durables.

«Les pays ACP aspirent à une vie meilleure pour leurs peuples, d’où l’importance du thème de ce sommet : Promouvoir la Sécurité et le Développement Humain», a expliqué le président Kufuor. Le chef de l’Etat ghanéen a expliqué que la sécurité et le développement de l’homme doivent surtout insister sur les jeunes qui doivent être formés pour s’insérer dans le processus de mondialisation, avec compétence et assurance.

A travers les différentes communications des chefs d’Etats et de gouvernement des pays membres, les pays ACP ont unanimement manifesté leur volonté de réduire l’impact de la flambée des prix alimentaires en développant localement des unités de transformation des produits agricoles.

Les participants ont également abordé le dossier controversé des accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE), que seule une vingtaine de pays membres ont déjà accepté.

Le président sortant des ACP, le soudanais El Béchir a indiqué que le passé récent et le présent avaient été marqués par des situations d’instabilité dans les pays ACP et les pays voisins. Cette instabilité serait due entre autres à la flambée des prix du pétrole et des denrées de base ainsi que la crise dans les milieux financiers mondiaux.

«Les récentes inondations, les ouragans et processus continus de désertification en Afrique au sud du Sahara rappellent sans cesse aux pays ACP leur situation de fragilité alors que les changements climatiques et les mouvements de personnes sont deux des défis majeurs du 21ème siècle», a soutenu Omar El Béchir. Il a estimé à cet effet qu’un renforcement de la coopération et des actions internationales était nécessaire pour faire face aux défis actuels du développement.

Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong a apporté sa contribution au débat sur la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Il a incité les pays ACP a tout mettre en œuvre pour rattraper le retard accusé par rapport aux échéances fixées en 2000, en expliquant qu’«il n’y a pas d’explication valable à l’échec ou au succès de cette entreprise. Chaque région, chaque objectif appelle une analyse minutieuse».

Créé en 1975, le groupe ACP comprend 48 pays d’Afrique subsaharienne, 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,335FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....