Gabon : Libreville aura son école de santé militaire

Le ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, représentant le ministre français des Affaires étrangères, ont signé le 8 octobre une convention de coopération pour la création de l’Ecole d’application en santé militaire. Cette structure moderne de formation à vocation régionale est destinée à former un personnel compétent pour une médecine militaire efficace et opérationnelle.

La coopération en matière de santé militaire entre le Gabon et la France a pris une nouvelle dimension avec le projet de création d’une Ecole d’application régionale de santé militaire.

Le ministre gabonais de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, et l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, ont signé le 8 octobre une convention relative à la création d’une école en santé militaire à vocation régionale à Libreville.

«C’est un projet exemplaire qui illustre la robustesse de notre partenariat, à l’exemple de celui pour l’Ecole d’Etat major. Nous souhaitons que cette nouvelle école fonctionne dans le même esprit que celle de l’état major», a déclaré le ministre de la Défense nationale.

«Nous avons constaté depuis un certain nombre d’années que le service de santé des armées était l’une des spécificités des forces de défense gabonaise, par sa qualité, à ce que l’on voit à l’hôpital militaire de Melen, par l’organisation des manœuvres médico militaires. Donc je crois que c’est une excellente chose que cette spécialité puisse à l’avenir bénéficier à l’ensemble de la région», a souligné le diplomate français.

Cette école va participer à la recherche à la formation et au perfectionnement des experts en santé militaire. A terme, ce projet devrait permettre aux armées de la sous-région de disposer d’une structure de formation en santé militaire, adaptée aux évolutions technologiques et techniques dans ce domaine de compétence pour un service efficace et opérationnel.

La construction de cette école entre dans le cadre du programme de coopération franco gabonais pour la santé militaire. A cet effet, le chef de l’Etat avait déjà procédé à la pose de la première pierre de la structure au PK9, à la périphérie nord est de Libreville.

La signature de cette convention s’est déroulée en présence des autorités militaires françaises, notamment l’attaché de Défense à l’ambassade de France au Gabon, le colonel Lenfant, ainsi que les représentant des forces de Défense gabonaises, au titre desquels le secrétaire général du ministre de tutelle, le général de corps d’armées Robert Mangolo Mvulou, le médecin général inspecteur, directeur du service de santé militaire, professeur Léon Nzouba et le chef du cabinet militaire du ministre de la Défense nationale, le général de division Jean Claude Elle Ekogha.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....