Gabon : Un nouveau secrétaire général au CES

Le nouveau secrétaire général du Conseil économique et social (CES), et son adjoint, ont été officiellement installés le 13 octobre à Libreville par le directeur de cabinet du président de l’institution, Olivier Moulengui Mfondo. Nommés lors du conseil des ministres du 7 octobre, les nouveaux promus auront pour mission prioritaire d’assurer le suivi des travaux des commissions mises en place lors de la dernière session ordinaire du CES du 2 au 17 septembre, consacrée à l’insuffisance alimentaire.
Claude Roger Makosso Koumba et Aimée Bertille Itsiémbou ont été installés dans leurs fonctions de secrétaire général et secrétaire général adjoint du Conseil économique et social (CES) le 13 octobre au siège de l’institution à Libreville.

Nommés par le conseil des ministres du 7 octobre, ils ont installés dans leurs fonctions par Olivier Moulengui Mfondo, ledirecteur de cabinet du président du CES empêché, Antoine de padoue Mboumbou Miyakou.

Claude Roger Makosso Koumba, a été installé au poste de secrétaire général du CES. Il succède à ce poste au professeur Jérôme Kwenzi Mikala, élu maire de Tchibanga à l’issue des dernières élections locales. Avant de rejoindre le CES, monsieur Makosso Koumba était en poste au Conseil national de la Communication (CNC).

Le nouveau secrétaire général du CES a assuré ses pairs et son prédécesseur d’accomplir à ce poste un «travail bien fait dans les règles d’éthique et de la déontologie notre fonction publique».

Aimée Bertille Itsiémbou a elle été installée au poste de secrétaire générale adjointe de l’institution. Elle succède à ce poste à Célestine Ella Nguéma. La nomination à ce poste par une femme entre notamment dans le cadre de la politique de parité hommes/femmes aux hautes fonctions de l’administration gabonaise.

Le directeur du cabinet du président du CES, monsieur Moulengui Mfondo, a rappelé les attributions des nouveaux promus, qui sont notamment celles «de coordonner, sous l’autorité du président économique et social, les activités de tous les services composants cette structure ; de susciter la cohésion de toutes les femmes et tous les hommes qui font parti de ce service en promouvant le travail d’équipe, la rigueur et la disponibilité».

«Il vous appartient de fédérer toutes les intelligences concentrées dans les différents services et de tout mettre en œuvre pour qu’ensemble nous puissions répondre favorablement aux attentes du président du conseil économique et social», a enfin rappelé monsieur Moulengui Mfondo.

Le CES avait bouclé sa deuxième session ordinaire consacrée à l’autosuffisance alimentaire le 17 septembre dernier sans que les conclusions escomptées n’aient pu être adoptées par les conseillers. Le conseil avait alors demandé aux commissions spécialisées mises en place de poursuivre leur travail pendant l’intersession afin que des solutions concrètes puissent être proposées à la prochaine session.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....