spot_imgspot_img

Gabon: Après le déguerpissement d’Awendjé, les commerçantes font leur retour petit à petit

Les commerçantes installées anarchiquement sur les trottoirs du rond point d’Awendjé, dans le 4ème arrondissement de Libreville, reviennent petit à petit après le déguerpissement du site effectué mercredi dernier par les agents municipaux. Selon ces commerçantes, ce déguerpissement est inhumain et la mairie n’a pas tenue compte de leur situation avant d’engager une telle opération.

« J’ai une famille à nourrir. Je n’ai pas d’autres sources de revenu que le petit commerce. La marie a construit quelques marchés dans la capitale, c’est vrai, mais le coût des boxes (espaces commerciales) est élevé. Ils varient entre 10.000 et 15.000 selon les dimensions et entre 20.000 et 60.000 voire 100.000 francs CFA selon l’importance et la position sur le marché. Cela n’est pas à la portée des petites commerçantes que nous sommes », a déclaré Maman Henriette.

« Nous ne voulons pas nous opposer à la mairie, mais nous n’avons pas le choix, nous devons et voulons vivre simplement et pouvoir envoyer nos enfants à l’école comme tout le monde », a-t-elle ajouté.

Elles suggèrent de ce faite à la mairie de réduire le prix des différents espaces commerciaux, car entre le coût des espaces et les taxes journalières, il n’est pas toujours évident pour ces commerçantes de joindre les deux bouts.

A la suite des différents déguerpissements dans les quartiers Awendjé (4ème Arr), Nzeng-Ayong (6ème Arr), Charbonnages (1er Arr), IAI (5ème Arr), les femmes commerçantes ont marché mercredi dernier et ont exposé leur doléance à la présidente des femmes commerçantes du Gabon, Patience Dabany, qui s’est résolue de rencontrer le maire afin qu’une solution soit trouvée au plus vite.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES