Le séminaire de formation des cadres, des chefs d’établissements a été clôturé vendredi à Libreville sur une note de satisfaction générale par le directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement technique de la Formation professionnelle et de l’Insertion professionnelle des jeunes, Emile Nzigou, en lieu et place du ministre, le Pr. André-Pierre Kombila.

Au sortir de ces assises, plusieurs recommandations ont été émises par les participants notamment: prendre un texte réglementaire demandant à tout utilisateur de bâtiments ou d’autres installations scolaires de signer une convention qui devra préciser les modalités d’utilisateur et de participation à la maintenance des bâtiments et autres installations scolaires.

Ensuite, il s’agira d’élaborer une grille de maintenance des bâtiments et installations en milieu scolaire. Les responsables des établissements doivront prendre en compte les problèmes de sécurité et de propreté de leurs établissements, clôturer tous les établissements de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et allouer enfin aux services de la maintenance du ministère de tutelle, des moyens conséquents.

Selon le directeur de cabinet « les conclusions de ces travaux permettront de mieux gérer les infrastructures scolaires. Le développement de ces derniers constitue un des axes majeurs de l’éducation dans notre pays ».

Le séminaire s’est ouvert lundi dernier et a été animé par le consultant Hugues Wauquier, doyen des inspecteurs du second degré de l’Académie de Versailles en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here