Le gouvernement a invité, à l’issue du Conseil des ministres de jeudi, « les enseignants « à prendre en compte les intérêts d’ensemble de la Nation ». Auparavant, le Conseil s’est félicité de ce qu’à la suite de l’audience que le président de la République, Omar Bongo Ondimba, a accordé mardi dernier aux responsables de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), « la crise de confiance qui sévissait jusque là entre le monde de l’Education et l’Administration ait commencé à se désamorcer pour évoluer progressivement vers l’apaisement ».

A ce sujet, le chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba a également donné des instructions fermes aux ministères compétents pour le déblocage d’une enveloppe de cinq milliards de francs CFA destinée à payer les rappels de solde des enseignants.

La CONASYSED tiendra une assemblée générale samedi pour statuer sur les propositions faite par la tutelle.

On rappelle que les enseignants réclament l’harmonisation des salaires des agents avant et après 1991. Selon ces enseignants, ceux recrutés avant cette date sont mieux payés par rapport à leurs collègues qui ont pourtant les mêmes diplômes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here