Gabon : Le CENAREST sensibilise sur les enjeux du protocole de Kyoto

Le Centre national de recherches scientifiques et technologiques (CENAREST) de Libreville, vient d’abriter pendant trois jours l’atelier de lancement de l’initiative du Crédit carbone pour l’agriculture, la sylviculture, la conservation et l’action contre la déforestation (CASCADE). Cet atelier pédagogique vise la sensibilisation des opérateurs des domaines forestiers, agricoles et énergétiques aux enjeux liés au protocole de Kyoto et au montage des projets à composante carbone. L’impact des secteurs forestiers, agricoles et énergétiques face aux enjeux environnementaux du protocole de Kyoto était au centre d’un atelier de trois jours organisé au Centre nationale de recherches scientifiques et technologiques (CENAREST), dans le cadre du programme d’initiative du Crédit carbone pour l’agriculture, la sylviculture, la conservation et l’action contre la déforestation (CASCADE).

Le programme d’initiative CASCADE œuvre pour la sensibilisation des opérateurs des domaines forestiers, agricoles et énergétiques aux enjeux liés au protocole de Kyoto et au montage des projets à composante carbone.

Il s’agit d’aider de manière concrète et pratique ces opérateurs locaux à réaliser la première étape d’un projet à composante carbone, notamment la Note d’identification du projet (NIP).

«Il faut comprendre le mécanisme et la pensée qu’il y a derrière le protocole de Kyoto, qui en fait est un mécanisme de marché global qui a comme but de réduire les émissions de gaz carbonique au niveau global au moindre coût», a expliqué l’administrateur du programme CASCADE, Joan Kappen.

«L’idée de base est qu’au lieu de débourser de l’argent pour une centrale par exemple en Allemagne, on utilise ce même argent beaucoup plus efficacement dans un pays en voie de développement», a illustré l’administrateur du programme.

«L’avantage de ce mécanisme c’est que les 100 000 dollars que vous utilisez pour réduire les gaz à effet de serre en Allemagne, avec le même argent vous avez un impact en terme climatique beaucoup plus élevé dans un pays en voie de développement», a poursuivi Joan Kappen.

L’animateur de l’atelier a donné aux participants des explications générales pour mieux aborder le contexte international de lutte contre le changement climatique et les objectifs de l’initiative CASCADE, notamment concernant les Mécanisme de développement propre (MDP) du protocole de Kyoto.

Les travaux ont ensuite été consacrés aux consultations pratiques d’appui technique pour les porteurs de projets.

«Il y a un très grand potentiel à valoriser les déchets des scieries quand vous êtes par exemple en plein milieu de la forêt. La plupart des compagnies forestières s’alimentent en l’électricité par des générateurs qui sont propulsés au diesel et qui ne capitalisent pas du tout la biomasse qui est sur place et qu’eux même produisent. Donc si vous arrivez à valoriser les sciures par exemple, vous pourrez utiliser cela pour produire de l’électricité ou de la chaleur pour vos processus industriels», a expliqué monsieur Kappen.

«Les MDP incitent à la valorisation des déchets de biomasse pour réduire votre facture de pétrole et en même temps réduire votre impact sur le climat global» a enfin rappelé l’administrateur du programme CASCADE.

L’objectif principal du programme CASCADE est de développer l’expertise africaine en réalisant des projets MDP concrets dans les secteurs de l’agriculture, de la sylviculture et de la bioénergie.
Il s’agit de promouvoir les projets de finance carbone spécifiquement adaptés au contexte de l’Afrique sub-saharienne comme les projets d’agroforesterie et de valorisation de la biomasse afin d’ouvrir de nouvelles voies de participation aux marchés MDP et marché volontaire du carbone.

Dans chacun des pays cibles, à savoir le Bénin, le Cameroun, la République Démocratique du Congo, le Gabon, Madagascar, le Mali et le Sénégal, un appel national à projets de finance carbone a été lancé. Les porteurs de projets sélectionnés recevront 18 mois d’assistance technique personnalisée afin d’aider leurs projets lors des étapes critiques de leur développement et leur validation.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....