spot_imgspot_img

Gabon : Tonda s’instruit des dossiers du Commerce

Le ministre du Commerce et du Développement industriel chargé du NEPAD, Patrice Tonda, a convoqué une importante réunion de travail le 3 novembre avec les agents de son ministère pour prendre connaissance de l’état d’avancement des dossiers majeurs de ce département et faire le tour du propriétaire. A cette occasion, le ministre s’est notamment appesanti sur le projet de désengorgement de la zone industrielle d’Oloumi et Owendo et l’aménagement de sites d’accueils susceptibles d’attirer les investissements locaux et étrangers. Les responsables et les agents du ministère du Commerce, du Développement industriel chargé du NEPAD, étaient réunis le 3 novembre dernier à Libreville pour un point avec le nouveau patron de ce département, Patrice Tonda, sur l’état d’avancement des chantiers entrepris par son prédécesseur.

A cette occasion, le ministre Tonda a procédé à une visite des infrastructures du ministère, accompagné de ses agents, pour évaluer les conditions de travail et les travaux à envisager pour renforcer les capacités de son département.

Le président du syndicat des agents du Commerce, Guy Rolland Renamy, a expliqué que cette visite devait permettre au ministre de tutelle de saisir «la nature réelle du milieu dans lequel nous travaillons au quotidien», dénonçant notamment «la vétusté des bureaux et des locaux ainsi que l’absence d’outils informatiques».

Le délégué syndical a souhaité que le nouveau patron de ce département puisse traduire «en acte notre vœux le plus immédiat pour travailler dans des conditions descentes».

«Chaque direction générale doit, à l’occasion de la constitution des budgets annuels, proposer des travaux raisonnables de manière à améliorer les conditions de travail qui sont les vôtres», a rappelé le ministre Tonda.

Le ministre et le Directeur général de l’Industrie, Eric Serge Ibinga, ont abordé le projet de désengorgement de la zone industrielle d’Oloumi et d’Owendo, qui est censé attiré les operateurs économiques locaux, les investisseurs étrangers et susciter l’envie de développer l’activité commerciale au Gabon.

«Il s’agit de donner la possibilité d’attirer les capitaux étrangers à travers l’investissement direct. Il consiste à aménager des hectares pour permettre à de répondre à la demande formulée par les operateurs économiques étrangers et nationaux de s’installer ici et ainsi d’apporter de la valeur ajouté au Gabon» a expliqué le directeur de l’Industrie, Eric Serge Ibinga.

«Quand ces gens arrivent, il serait bon de leur montrer des espaces sur lesquels ils peuvent s’installer, où ils aient le téléphone, le courant, l’eau et tout ce qu’on peut imaginer comme commodités. Il y a une recherche de financements extérieurs qui est en cours et qui semble déjà bien positionnée mais on a besoin de ces espaces pour créer l’industrie, pour créer les activités et apporter notre contribution à la croissance économique» a souligné Patrice Tonda.

Les responsables du projet ont déclaré que les études de faisabilité n’avaient pas encore débuté mais que les exigences des bailleurs de fonds restaient la mise à nue du site, adjointe d’études topographiques.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES