Gabon: Rénovation des pavillons de l’Université Omar Bongo: l’ouverture du chantier chahute la rentrée académique

A l’université Omar Bongo (UOB) les jours se suivent et s’ils ne se ressemblent pas, chacun a apporté la semaine écoulée, du 3 au 8 novembre son lot de problèmes, a constaté sur place GABONEWS.

Quand ce n’est pas la rentrée académique du 3 novembre qui est partie en veille, un enseignant du département de Lettres modernes dispensait en licence un cours que le décanat a auparavant dit qu’il ne comptait que pour un cautère, c’est enfin les étudiants expatriés qui surgissent et persistent les ennuies de relogement.

Samedi dernier, une étudiante originaire du Congo inscrite DEA d’Economie a quitté précipitamment la chambre 38 du pavillon F. L’odeur âcre de la peinture lui donnait des tournis. L’alcôve qu’elle partageait avec une co-chambrée gabonaise a été tout juste peint. Car dehors, des ouvriers, pinceaux en mains, sur des échelles, accélèraient le travail.

En face, le pavillon E est quasiment vidé des ses occupants, notamment les Gabonais. Ils ont reçu à la fin du mois d’octobre l’ordre de faire place nette. En début de semaine, ils ont perçu un viatique de 50.000 francs CFA pour regagner leurs domiciles.

A l’inverse, les collègues étrangers sont ballotés à hue et dia: « Nous avons refusé de prendre 50.000 francs CFA. Nous préférons être logés par l’université. Malheureusement le Centre des œuvres universitaires (COU) peine à nous trouver des chambres en ville », a confié un étudiant centrafricain qui termine un DEA en anthropologie.

Parfois, le mieux est l’ennemie du bien. Alors que les travaux de réhabilitation de la cité universitaire se poursuivent, les enseignements quant à eux sont gelés.

Samedi, en effet, un reporter de GABONEWS a constaté que tous les départements avaient gardé portes et amphithéâtres clos, y compris le rectorat.

La date du 3 novembre qui pointait « le début des cours du premier trimestre » comme l’indique le calendrier académique à la porte du département de psychologie a visiblement vécu.

Le 3 octobre dernier, le ministre de l’Enseignement supérieur avait réuni la hiérarchie de l’UOB pour arrêter le calendrier dont l’épilogue est fixé au samedi 20 juin 2008, après 26 semaines de cours.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,704FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES