Gabon: Le 90ème anniversaire de l’armistice de 1918 célébré sans « Poilu »

Le 90ème anniversaire de l’armistice ayant marqué la fin des combats de « la Grande guerre », la Première Guerre mondiale, a été célébré ce 11 novembre 2008 au Camp de Gaulle de Libreville, siège des Forces Françaises au Gabon. Sonnerie aux morts, exécution des hymnes nationaux Français et Gabonais et dépôt de gerbe de fleurs ont précédé la lecture du message de Jean – Marie Bockel, le Secrétaire d’Etat français à la Défense et aux Anciens Combattants, faite par Mme Bailly (1er conseiller à l’ Ambassade de France au Gabon), qui a rappelé à l’assistance que « La France se souvient et rend hommage à tous les belligérants, alliés de toujours et ennemis d’hier, aujourd’hui réconciliés dans une paix autour de l’héritage commun du souvenir de la Grande Guerre ».

Le 11 novembre de chaque année, la France honore le sacrifice de ses alliés, de tous les pays du Commonwealth, des Tirailleurs Africains, des Chinois et des Américains. Parmi les autorités gabonaises présentes à cette cérémonie du souvenir figuraient notamment Paul Toungui (ministre d’Etat aux Affaires étrangères) et Ali Bongo Ondimba (ministre d’Etat à la Défense Nationale).

« Plus jamais ça ! », s’est écrié le Général de Brigade Claude Réglat commandant des Forces Françaises au Gabon pour imiter le nombre de fois que ce cri du cœur et d’espoir a été prononcé pour exorciser le spectre de la guerre, où que ce soit.

C’est dans cette atmosphère de commémoration que les élèves des écoles des Charbonnages et du lycée Blaise Pascal de Libreville ont évoqué, à travers différents messages, des moments de vie des soldats engagés sur les fronts de cette guerre douloureuse.

Samedi dernier à Cocobeach (80 Km de Libreville), comme pour illustrer le sacrifice commun des Français et des Africains, l’association « Cocobeach 2008 », que dirige Jean Pierre Fourès, un officier français à la retraite, a inauguré un monument dédié aux soldats Français et Gabonais tués lors de la bataille de Cocobeach le 21 septembre 1914. Cette Bataille avait abouti au départ des troupes allemandes de cette petite ville maritime du Gabon, encaissée entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée équatoriale.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,711FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES