spot_imgspot_img

Le Rwanda menace de faire arrêter des Français

Le président rwandais, Paul Kagame, a menacé de riposter, mercredi 12 novembre, à l’arrestation dimanche en Allemagne de sa directrice du protocole sur un mandat d’arrêt d’un juge français, pour sa participation présumée à l’attentat contre l’avion du président rwandais Habyarimana en avril 1994, élément déclencheur du génocide dans ce pays.

« Si le monde continue de croire qu’un juge en France (…) peut lancer un mandat contre un ministre du Rwanda (…), alors j’estime que le contraire est vrai, que nos juges au Rwanda (…) peuvent lancer un mandat contre des personnes en Europe, en France ou dans d’autres pays », a expliqué le chef de l’Etat rwandais en marge d’une réunion à l’Union internationale des télécommunications (UIT), à Genève. « La France, ou un autre pays, ne doit pas croire qu’il a le droit d’exercer son pouvoir judiciaire au-delà de ses frontières pour toucher des Etats souverains », a insisté le président rwandais. Il a ajouté que l’émission de mandats par le Rwanda contre des personnes « impliquées dans le génocide (…) sera déterminée par la façon dont le monde décidera d’avancer » sur l’application de la justice internationale.

Une source au parquet général du Rwanda avait indiqué mardi à l’AFP que Kigali s’apprêtait à émettre des mandats d’arrêt contre des responsables français mis en cause par une commission rwandaise dans le génocide de 1994. Les actes d’accusation contre vingt-trois des trente-trois civils ou militaires français accusés dans le rapport de cette commission « sont en train d’être finalisés, les mandats d’arrêt peuvent être lancés à tout moment », a précisé cette source, sans préciser l’identité des responsables français visés.

Kigali a par ailleurs décidé mardi d’expulser l’ambassadeur d’Allemagne au Rwanda, contraint de quitter le pays « d’ici à jeudi » et « ce jusqu’à ce que l’affaire de l’arrestation de [la directrice du protocole Rose] Kabuye soit réglée », a précisé la porte-parole du gouvernement rwandais, Louise Mushikiwabo. L’ambassadeur rwandais en Allemagne, Eugène Gasana, a quant à lui été rappelé le même jour dans la capitale rwandaise « pour consultations ».

source: le monde avec AFP

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES