Santé : Le vaccin contre le paludisme passe ses derniers tests africains

Les responsables du laboratoire GlaxoSmithKline et l’ONG Malaria Vaccine Initiative ont annoncé le 5 novembre que les derniers tests cliniques pour la commercialisation d’un vaccin contre le paludisme devraient avoir lieu dans sept pays africains à partir de janvier 2009. Avec une efficacité de 30% à 35% sur les formes bénignes et de 50% sur les formes plus graves, ce vaccin pourrait permettre d’éviter 100 millions de nouveaux cas par an selon les scientifiques qui mènent les tests. Est-on sur le point de voir naître une arme efficace pour endiguer de manière significative la pandémie du paludisme ? L’une des maladies qui fait le plus de morts à travers le monde pourrait être efficacement combattue au terme des derniers tests qui seront menés dès le début de l’année 2009 dans sept pays africains.

Les laboratoires GlaxoSmithKline (GSK) et l’ONG Malaria Vaccine Initiative, responsables des études et tests préliminaires pour la commercialisation du vaccin, ont annoncé le 5 novembre dernier que le vaccin subirait ses derniers tests dès janvier 2009 dans le cadre de la dernière phase du projet avant l’homologation du produit.

«C’est le vaccin le plus avancé et le seul qui aujourd’hui ait démontré une efficacité contre la maladie chez les enfants et les nourrissons en Afrique», a affirmé Joe Cohen, qui travaille depuis 1987 sur ce vaccin au sein du laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK).

Des études conduites au Mozambique sur des enfants de moins de cinq ans ont démontré que le vaccin, appelé RTS, avait une efficacité de 30% à 35% contre les formes bénignes de la maladie et jusqu’à 50% contre les formes plus sévères, sur une période d’environ trois ans.

«Avec 30% à 35% d’efficacité, cela va éviter 100 millions de cas de maladies par an (…) et suggère qu’on pourrait sauver plusieurs milliers de vie», a souligné monsieur Cohen.
Le chercheur a rappelé à cet effet que le paludisme tuait chaque année près d’un million d’enfants.

Au Mozambique, le vaccin avait également permis de réduire le nombre d’hospitalisations, a précisé Christian Loucq, directeur de l’ONG Malaria Vaccine Initiative (MVI), qui finance une partie de ce programme grâce à la Fondation Bill et Melinda Gates.

Les derniers tests seront pratiqués dans 11 sites cliniques au Kenya, au Malawi, au Mozambique, au Gabon, au Ghana, au Burkina Faso et en Tanzanie.

L’essai, qui implique au total quelques 16 000 enfants et associe des scientifiques africains, devrait débuter dans certains pays dès janvier 2009, a précisé monsieur Loucq.

«C’est un vaccin qui a été conçu pour activer le système humanitaire de telle manière (…) qu’il permet de détruire le parasite très tôt quand il est dans le sang ou le foie, avant qu’il n’atteigne les globules rouges», a expliqué monsieur Cohen.

Ces tests constituent la phase III du projet, la dernière avant une demande d’homologation auprès des autorités, qui permettra la commercialisation du vaccin, probablement en 2012 si les tests sont concluants.

Le coût du vaccin est toutefois estimé à 500 millions de dollars (392 millions d’euros), selon messieurs Cohen et Loucq.

source: romandie.com

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....