spot_imgspot_img

Gabon: Démographie et Economie préoccupation du Réseau des femmes parlementaires d’Afrique centrale (RFPAC)

La 9ème session de la Conférence du réseau des femmes parlementaires d’Afrique centrale (RFPAC), s’est tenue ce mardi au palais Léon Mba de Libreville en présence de l’Association des parlementaires européens pour l’Afrique (AWEPA), autour du thème : « Démographie et Economie». Le Réseau des femmes parlementaires d’Afrique Centrale (RFPAC) est un organe permanent de concertation, ayant pour objectif de promouvoir la vie politique, économique et sociale des femmes de la région.

Dans son mot de bienvenue, Florence Illama, député Gabonaise et présidente en exercice du RFPAC a déclaré que « ces assises sont importantes du fait que toutes les enquêtes sur la situation des femmes dans le monde et notamment en Afrique s’accordent à reconnaître que la pauvreté pèse sur les femmes plus durement que sur les hommes. »

Avant d’ajouté, qu’«elles sont les plus pauvres des pauvres : sur 1,3 milliards de personnes vivant dans la pauvreté absolue, 70 % sont des femmes. D’où l’importance, voire l’impérieuse nécessité des rencontres visant la réhabilitation de la femme »

Julie Standaert, parlementaire Belge, responsable du RFPAC auprès de l’Association des parlementaires européens pour l’Afrique (AWEPA) a quant à elle souligné que « la crise financière, qui secoue le monde depuis ces derniers mois, nous a fait comprendre que la vitalité financière qu’incarnent les grandes puissances du monde est fondée sur des bases et méthodes économiques».

Pointant la réunion du G20 qui s’est déroulée le 14 novembre dernier à Washington ainsi que le conflit qui sévit au nord Kivu (République démocratique du Congo) et du Soudan, la parlementaire Belge du réseau du RFPAC a souhaité que les résolutions qui seront prises à Libreville « ne reste pas lettre morte, » mais quelles soient mises en pratique.

« Il faut dans les résolutions de la pauvreté, que la voix des populations soit entendue et prise en considération et qu’ils sachent qu’on est réellement concerné par leur sort qui ne peut plus durer longuement. C’est le rôle des parlementaires, les représentants du peuple de mettre tout en œuvre pour que cette situation change et quelles aient un contact permanent avec ceux qui les ont élus », a-t-elle fait remarquer.

Le président de l’Assemblée Nationale Gabonaise, Guy Nzouba Ndama ouvrant les travaux de cette session, a salué le courage du réseau RFPAC qui a retenu pour sa 9ème session, de débattre autour du diptyque : « Démographie et Economie », en une période marquée par une sévère crise financière et par un ralentissement de la croissance démographique mondiale.

Tout en soulignant la complexité du sujet, Nzouba a invité le RFPAC, à « l’examiner avec réalisme, en dépassant les clivages doctrinaux qu’il induit » et en l’éclairant de données statistiques récentes et précises, afin de découler sur des propositions concrètes, transformables en textes normatifs en vertu de leur droit d’initiative législative ».

La 8ème session du Réseau des femmes parlementaires d’Afrique Centrale (RFAC) s’était tenue les 19, 20 et 21 mars, à Lubumbashi (RDC), sur le thème : « Les micro – crédits pour les femmes les plus vulnérables, l’économie et la démocratie ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES