spot_imgspot_img

Gabon: 3000 mille personnes économiquement faibles déjà recensées à travers le territoire

Jean Robert Ngoulougana, Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), a déclaré mercredi que près de 3000 mille personnes sont déjà recensées depuis le 1er décembre date du démarrage d’immatriculation des gabonais économiquement faibles à travers le pays. Pour Jean Robert Ngoulougana qui donnait une conférence de presse, « l’opération va durer une année jusqu’à fin 2009 » avant de préciser que « pour l’instant, elle constitue la première étape du processus de la mise en place de la Caisse ».

Le lancement effectif de la Caisse est prévu pour janvier 2009.

Les premières cartes seront distribuées aux assurés sociaux le 19 décembre prochain. Ces cartes pourront être remises symboliquement par le chef de L’Etat gabonais Omar Bongo Ondimba.

Le directeur de la CNAMGS,a indiqué par ailleurs, que chaque titulaire d’une carte d’assurance maladie bénéficiera, « immédiatement » d’un accès à des pharmacies et à des hôpitaux « conventionnés et agréés par la CNAMGS », ainsi que de la prise en charge de ses frais médicaux dans la limite d’un panier de soins défini.

Les populations pourront se présenter dans les structures sanitaires répertoriées dans tout le pays pour recevoir des soins  »prioritaires »avec notamment des médicaments génériques qui seront pris en compte par la Caisse.

Une liste de ces médicaments génériques sera publiée dans les tous prochains jours.

Cette année, l’opération d’immatriculation des gabonais économiquement faibles concerne les nationaux disposant de moins de 80.000 FCFA de revenu mensuel. Ces derniers bénéficieront d’une protection contre le risque maladie, prise en charge par l’Etat.

Dès l’année prochaine elle concernera les fonctionnaires, puis en 2010 viendront les travailleurs du secteur privé qui payeront des cotisations pour pouvoir financer leurs prestations.

La CNAMGS qui a été créée pour soutenir les familles gabonaises économiquement faibles a une gestion autonome.Pour sa mise en place, elle retire 10% du chiffre d’affaire des entreprises de téléphonie mobile et 1,5 % aux sociétés de transferts d’argent.

Le président du Conseil d’administration est l’ancien gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Jean Félix Mamalepot.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES