Gabon : Le FODEX se restructure pour relancer ses activités

Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghe Ndong a présidé mercredi, à Libreville, la réunion annuelle du comité de direction du Fonds d’Expansion et de Développement des petites et moyennes entreprises ou industries (FODEX), dans le cadre de la grande restructuration prévue pour cet organisme de micro-crédit.

Pour restructurer le FODEX, le rapport intérimaire d’un audit effectué par un consultant français, Bred Gestion, a été présenté lors de la séance.

« A l’issue de cet examen, la création d’une commission ad hoc a été proposée comme instrument de cette restructuration, que nous espérons voir aboutir au mois de janvier prochain », a indiqué M. Joseph Didier Ambouroué, administrateur-directeur général du FODEX.

Concernant les problèmes de recouvrement de prêts financés par le FODEX, l’administrateur général a reconnu que ceux-ci étaient récurrents.

« Cependant, a-t-il affirmé, de nouvelles dispositions ont été prises pour y remédier, et nous avons bénéficié d’un privilège du Trésor de 185 millions de FCFA sur une période d’un an afin de redresser la situation du FODEX ».

« Je peux annoncer, avec une satisfaction légitime, que pour la première fois depuis des années, nos comptes ont enfin pu être certifiés par le commissaire aux comptes », s’est félicité M. Ambouroué.

Ces efforts s’inscrivent dans la mise en place progressive de mécanismes efficaces de gestion des comptes, suite au scandale financier de détournement de fonds d’avril 2006 qui avait conduit à l’arrestation de l’ancien administrateur général, ainsi qu’aux nombreux problèmes de non remboursement des prêts accordés par le FODEX depuis sa création.

Le FODEX est un instrument de l’économie gabonaise destiné à accorder des crédits aux agents économiquement faibles, afin d’inverser la tendance des banques primaires à ne financer que la grande industrie aux détriment de la petite industrie.

Cette institution a pour objectif de renforcer le rôle des PME/PMI gabonaises dans l’économie gabonaise afin de diversifier les activités de production, et de créer des emplois dans les secteurs concernés par leur expansion.

Le FODEX qui peut également intervenir dans le domaine du financement et de la garantie, est un instrument de l’économie gabonaise à partir d’un prêt de la Banque africane de développement (BAD) d’une vingtaine de milliards de francs CFA.

Créé en 1993 par l’Etat gabonais avec l’aide de la Banque africaine de développement (BAD), le FODEX est l’une des structures de micro finance installée au Gabon et qui accorde des crédits aux personnes économiquement faibles.

Le FODEX a pour objectif majeur le renforcement du rôle de la PME/PMI gabonaise dans l’économie nationale, afin de diversifier les activités de production, de créer des emplois et de réaliser la restructuration et l’expansion des activités économiques existantes.

Rappelons qu’outre l’Etat gabonais, les principaux bailleurs de fonds du FODEX sont la Société financière internationale (SFI), l’Agence française de développement (AFD), la Banque africaine de développement (BAD), l’Union européenne (UE), le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et les banques commerciales.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....