Gabon : Paul Biyoghé présente son plan d’urgence agricole aux bailleurs de fonds

Les administrateurs du ministère de l’Agriculture ont ouvert le 9 décembre à Libreville une rencontre avec les bailleurs de fonds internationaux et les partenaires au développement pour présenter le plan d’urgence de développement agricole pour la période 2009-2013. Face au diagnostic alarmant de la sécurité alimentaire au Gabon, le ministre de l’Agriculture, Paul Biyoghe Mba, avait présenté un programme d’investissement sur 5 ans qui vise à réduire les importations alimentaires d’au moins 5% par an sur un panel de produits ciblés. Le plan d’urgence quinquennal de Biyoghe Mba pour le développement agricole est présenté aux bailleurs de fonds potentiels depuis le 9 décembre dernier à Libreville pour l’obtention des financements nécessaires à sa mise en œuvre.

Les techniciens et les administrateurs du ministère de l’Agriculture accueillent depuis le 9 décembre à l’hôtel Laïco Okoumé Palace de Libreville les partenaires au développement et les bailleurs de fonds internationaux pour la validation du plan d développement agricole présenté le 3 décembre dernier par le ministre de tutelle, Paul Biyoghe Mba.

Pendant ces travaux, les bailleurs de fonds du Gabon devront analyser les programmes proposés et valider leurs caractères prioritaires dans la perspective d’un financement pour leur mise en œuvre.

Une étude réalisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en partenariat avec le ministère de l’Agriculture sur la situation agricole au Gabon sera également soumise à l’examen des partenaires au développement pour mieux identifier les priorités et les défis de l’agriculture et de l’élevage au Gabon.

Les administrateurs du ministère de l’Agriculture ont présenté les enjeux du développement agricole intensif au Gabon, tant sur le plan de la sécurité alimentaire que pour la réduction de la pauvreté, la lutte contre l’exode rural et le développement socio économique.

Les agents de Biyoghe Mba ont affirmé que si des moyens conséquents étaient mis en œuvre, le potentiel agricole gabonais permettrait au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire d’ici trois à cinq ans en ce qui concerne les produits maraîchers et vivriers, et couvrir au moins la moitié des besoins locaux en viandes d’ici sept ans.

Face au poids des dépenses alimentaires annuelles sur le budget du Gabon, estimées à près de 250 milliards de francs CFA en 2007, le ministre Biyoghe Mba avait averti que «si rien n’est fait d’ici 2010, les importations atteindront 291 milliards de francs CFA et 447 milliards de francs CFA en 2015».

Le programme d’urgence du ministre de l’Agriculture consiste en un plan d’investissement à moyen terme pour les cinq prochaines années, sur la période 2009-2013, qui vise à «réduire d’au moins 5% par an un certain nombre de produits de première nécessité, notamment le manioc, la banane plantain, le riz, le choux, la tomate, mais aussi les produits garnis tels que la volaille, la viande de porc, le lapin et les petits ruminants».

«Voici de simples produits qui sont très largement importés et qui peuvent être produits au Gabon. Si nous nous organisons de manière conséquente à partir de maintenant, nous sommes persuadés que malgré les difficultés, car il y en aura forcément, nous pourrons atteindre cet objectif de réduction de 5% au moins par rapport à ces produits», avait assuré Paul Biyoghe Mba.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....