spot_imgspot_img

Gabon: Le Gabon veut inverser la courbe d’importation des produits carnés

Le Ministère gabonais de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement a rendu officiel à Libreville, un plan national de développement de l’élevage, a-t-on appris Vendredi. Selon ce plan, le Gabon serait « envahi par les produits carnés dont certains sont parfois de qualité douteuse » mettant en péril les exploitations d’élevage dans le pays et aussi la santé des populations.

Les politiques et stratégies menées en faveur de certaines filières de production animales ont largement été analysées, a indiqué à GABONEWS le coordonnateur du projet Rubin Goda.

Le plan précise que si rien n’est fait pour inverser la tendance actuelle des importations, le chiffre ira crescendo et finira par atteindre environ 165.000.000.000 francs CFA à l’horizon 2015.

L’objectif du plan est de permettre au gouvernement de disposer d’un outil de consensus, d’orientation, de planification et de suivie des actions de mise en œuvre de sa politique de développement de l’élevage.

Il s’agira en outre de valoriser les immenses atouts de ce secteur pour permettre à la production nationale de combler progressivement le déficit, de réduire « totalement » la dépendance de l’extérieur tout en réduisant la pauvreté par une implication des couches défavorisées.

D’après le programme, la production attendue avoisinerait les 70.000 tonnes d’ici 2015.

La stratégie opérationnelle sera basée sur une « approche par petits exploitations et regroupement par pôle de production » notamment pour toucher les couches les plus vulnérables à travers des petites unités nécessitant de faible investissement.

Il sera aussi associé à une action d’envergure auprès d’environ 50.000 ménages à travers l’introduction d’unités de poulets traditionnels associés aux pintades pour la production des œufs destinés à la consommation.

Le plan prévoit d’installer plus de 20.000 unités pour un coût compris entre 500.000 et 750.000 francs CFA par promoteur.

L’introduction des animaux se fera par étape, Bovin, Caprins et volailles.

Le programme d’élevage devrait permettre à l’horizon 2015 d’installer un total de 6280 éleveurs, soit 880 éleveurs de bovins, 1680 de petits ruminants, 1280 de porcins et 2440 aviculteurs.

En 2007, le pays a importé pour près de 58.856 tonnes de viande et 24.635 tonnes de lait et produits laitiers représentant une sortie de devises de 142.347.000.000 de francs CFA environ.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES