spot_imgspot_img

Gabon: Economie forestière: la 21ème session de la conférence ministérielle ordinaire de l’OAB s’ouvre à Libreville sous fond de crise

La 21ème session des experts de la conférence ministérielle ordinaire de l’Organisation africaine du bois (OAB) s’est ouverte ce lundi à Libreville, sur fond de disfonctionnement observé à plusieurs niveaux de l’institution. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre gabonais de l’Economie forestière, des eaux, de la pêche et de l’aquaculture, Emile Doumba. Ce dernier a exhorté les participants à prendre en compte l’ensemble des préoccupations actuelles de l’OAB.

« Vous m’avez fait l’honneur de me désigner à cette haute responsabilité sans que les conditions et les moyens suivent pour que la mission s’accomplisse dans les meilleurs termes. La pauvreté a engendré des conflits sans cause et la démobilisation», a déclaré le secrétaire général de l’OAB, Emile Mokoko Wongolo

« Il y a même des Etats qui n’ont jamais payé de contributions depuis leur adhésion et d’autres qui ne se souviennent pas de leurs propres engagements », a-t- il renchéri

En dépit de toutes ces difficultés, l’équipe en place n’est pas restée les bras croisés. Elle a usé d’imagination pour marquer son passage au titre du mandat qui s’achève.

Les réalisations résultant de l’équipe Emile Mokoko Wongolo ont été rendues possibles grâce aux appuis multiformes de quelques pays membres et de certains partenaires extérieurs.

En soumettant aux experts les rapports d’activités de 2002 à 2008, le programme des activités biennales 2009 – 2010, le projet de budget biennal 2009 – 2010 et celui des finances de 2003 – 2008, pour examen, Emile Mokoko Wongolo a souhaité qu’une nouvelle vision de l’OAB naisse de cette rencontre.

Les dernières assises de l’organisation remontent en 2003.

Créée en 1976, l ‘OAB comprend 13 pays membres : Gabon, Angola, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée Equatoriale, Libéria, Nigeria, Sao Tomé & Principe et Tanzanie.

Le Togo vient de déposer sa demande d’adhésion auprès du Ministère gabonais des Affaires étrangères qui est le dépositaire des instruments juridiques de base régissant l’Organisation africaine du bois.

Les principaux objectifs assignés à l’OAB sont d’assurer entre les pays membres un échange continu d’informations et un soutien mutuel, en ce qui concerne leurs politiques d’exploitation, de conservation et de valorisation des ressources forestières, d’encourager l’élaboration des politiques nationales visant la conservation et l’utilisation durable de leurs écosystèmes forestiers, de coordonner les politiques d’industrialisation des pays membres et enfin d’harmoniser les politiques de reboisement, d’aménagement forestier et de protection de l’environnement. Les travaux de Libreville s’achèvent mercredi prochain.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,805FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES