Gabon : Marche de revendication des élèves du Lycée Paul Indjendjet Gondjout

Du fait de la reprise de la grève de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed), quelques centaines d’élèves du Lycée Paul Indjendjet Gondjout ont bloqué une partie du boulevard du bord de mer à Libreville et se sont rendus au siège de la Primature en vue de démontrer leur crainte d’une année scolaire blanche.
Le boulevard du bord de mer à Libreville a presque été interdit à la circulation entre l’échangeur du « Lycée d’Etat » et le ministère des Affaires étrangères entre 10 et 11 heures, ce mardi 15 décembre 2008. Il en était de même sur une partie du boulevard Triomphal. Ce, du fait que quelques centaines d’élèves du Lycée Paul Indjendjet Gondjout ont effectué une marche pacifique spontanée qui les a conduit à la Primature où ils entendaient réclamer la reprise des cours suspendus depuis le lundi 14 décembre dernier.

Des négociations ont été menées trois semaines durant entre le gouvernement et les enseignants du secondaire réunis au sein de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) qui regroupe neuf des onze syndicats des enseignants. Estimant que ces négociations n’ont nullement fait avancer la cause de ses membres, la Conasysed a appelé à une reprise de la grève qu’ils avaient démarrée lors de la rentrée des classes, le 6 octobre, et suspendu le 19 novembre dernier.

Les membres de ce groupe de syndicats revendiquent des primes et d’autres avantages, dont le paiement des rappels, les avancements automatiques, l’intégration dans la Fonction publique de nombreux d’entre eux et l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991.

Le porte-parole du gouvernement, René Ndémézo’Obiang, a pourtant laissé entendre que, depuis la suspension du mouvement de grève, « d’importantes avancées ont été enregistrés dans la résolution de nombreux problèmes » posés par la Conasysed. Le porte-parole du gouvernement a indiqué que plus de 8 milliards de F.CFA ont été versés à près de 3.000 enseignants et 4,9 milliards de F.CFA ont été débloqués le 7 novembre à 2095 enseignants. De plus, une deuxième vague de 700 enseignants devait être payée ce mois-ci. 1,2 milliards de francs CFA devraient ainsi être débloqués auxquels il faut ajouter 2,6 milliards de francs CFA de rappel payés à 709 enseignants avant le déclanchement de la grève, a précisé René Ndémézo’Obiang.

Encadrée par la police, la marche des élèves du Lycée Paul Indjendjet Gondjout était donc motivée par la crainte d’une année scolaire blanche. Ils entendaient ainsi le faire comprendre à l’opinion publique et surtout au Premier ministre Jean Eyéghé Ndong. En vue de gonfler leurs rangs, ils ont tenté, en vain, de faire sortir des classes les élèves du Lycée national Léon Mba.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....