Gabon : C’est parti pour les élections sénatoriales

La campagne électorale en vue des élections sénatoriales du 18 janvier prochain s’est ouverte le 4 janvier sur toute l’étendue du territoire national. Près de 150 candidats briguent les suffrages des élus locaux et députés pour le renouvèlement des 120 sièges que comptera désormais la chambre haute du parlement. Les différents candidats aux élections sénatoriales prévues pour le 18 janvier prochain sont en campagne depuis le 4 janvier.

Ce sont près de 150 candidats qui se sont engagés dans cette campagne qui prendra fin le 17 janvier et qui espèrent occuper les 102 sièges qui sont à pourvoir dans la deuxième chambre du parlement gabonais.

Le corps électoral est composé de près de 2000 électeurs, notamment des élus locaux (conseilleurs municipaux et départementaux) et les 120 députés de l’assemblée nationale.

Conformément à la loi électorale, seuls ces élus sont autorisés à participer aux meetings relatifs à ces élections. Il n’est donc pas prévu de grands rassemblements populaires dans le cadre de ce scrutin destiné aux grands électeurs.

Avec 84 candidats, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) aligne le plus grand nombre de candidats, loin devant le Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité présidentielle) de Paul Mba Abessole avec huit candidats, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition) de Zacharie Myboto avec également huit candidats, le Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité) avec sept candidats, contre six pour l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) de Pierre Mamboundou.

Majoritaire à l’Assemblée nationale et dans toutes les municipalités et conseils départementaux, le PDG est quasiment assuré de conserver sa majorité au Sénat ainsi que la présidence de cette deuxième chambre du parlement.

Selon la constitution gabonaise, en cas de vacance du pouvoir, le président du Sénat assure l’intérim de la présidence de la République et doit organiser dans un délai de 45 jours des élections présidentielles. Il ne peut être candidat à ces élections.

Depuis sa création en 1997, le Sénat gabonais a toujours été dirigé par un militant du parti au pouvoir choisi parmi les fidèles du président Omar Bongo Ondimba.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,699FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES