Gabon : C’est parti pour les élections sénatoriales

La campagne électorale en vue des élections sénatoriales du 18 janvier prochain s’est ouverte le 4 janvier sur toute l’étendue du territoire national. Près de 150 candidats briguent les suffrages des élus locaux et députés pour le renouvèlement des 120 sièges que comptera désormais la chambre haute du parlement. Les différents candidats aux élections sénatoriales prévues pour le 18 janvier prochain sont en campagne depuis le 4 janvier.

Ce sont près de 150 candidats qui se sont engagés dans cette campagne qui prendra fin le 17 janvier et qui espèrent occuper les 102 sièges qui sont à pourvoir dans la deuxième chambre du parlement gabonais.

Le corps électoral est composé de près de 2000 électeurs, notamment des élus locaux (conseilleurs municipaux et départementaux) et les 120 députés de l’assemblée nationale.

Conformément à la loi électorale, seuls ces élus sont autorisés à participer aux meetings relatifs à ces élections. Il n’est donc pas prévu de grands rassemblements populaires dans le cadre de ce scrutin destiné aux grands électeurs.

Avec 84 candidats, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) aligne le plus grand nombre de candidats, loin devant le Rassemblement pour le Gabon (RPG, majorité présidentielle) de Paul Mba Abessole avec huit candidats, l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition) de Zacharie Myboto avec également huit candidats, le Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité) avec sept candidats, contre six pour l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) de Pierre Mamboundou.

Majoritaire à l’Assemblée nationale et dans toutes les municipalités et conseils départementaux, le PDG est quasiment assuré de conserver sa majorité au Sénat ainsi que la présidence de cette deuxième chambre du parlement.

Selon la constitution gabonaise, en cas de vacance du pouvoir, le président du Sénat assure l’intérim de la présidence de la République et doit organiser dans un délai de 45 jours des élections présidentielles. Il ne peut être candidat à ces élections.

Depuis sa création en 1997, le Sénat gabonais a toujours été dirigé par un militant du parti au pouvoir choisi parmi les fidèles du président Omar Bongo Ondimba.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,338FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....