spot_imgspot_img

Gabon: La CONASYSED maintient la suspension des cours

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) a tenu ce lundi matin une grande Assemblée générale qualifiée de « Très décisive » à son siège de la Peyrie et qui s’est de nouveau soldée par le maintien de la grève. Au sortir de cette Assemblée générale qui a vu, tour à tour, les différents pairs du collège prendre la parole, il ressort comme « Grande décision » que la grève se poursuit.

Les pairs du collège demandent à être, une fois de plus, reçus par le président de la République, « seul garant des intérêts de la Nation ».

La crise qui secoue le système éducatif gabonais a débuté depuis la rentrée scolaire, débutée le 6 Octobre 2008 avant d’être suspendue à deux reprises.

Les enseignants grévistes réclament l’harmonisation des salaires entre les enseignants recrutés avant et après 1991, la prime d’éloignement pour tous ceux affectés loin de la capitale, mais surtout une prime d’incitation devant s’élever à 100.000 francs CFA pour toutes les catégories confondues.

Pour le gouvernement réuni en Conseil des ministres du jeudi 18 décembre, cette prime à la fonction enseignante sera attribuée par rapport aux catégories et aux zones d’affectations de chaque enseignant. Ceux qui exerceront dans des zones rurales auront l’intégralité de la prime.

En outre, les autorités ont revu à la hausse l’indemnité de transport qui est passé de 17 000 à 35 000 francs CFA. L’allocation de rentrée scolaire passera de 25 000 à 62 000 francs CFA pour tout agent de la Fonction publique.

Dans son compte rendu des travaux, le porte-parole du gouvernement, René Ndémézo’Obiang, avait indiqué qu’ « il n’est plus possible, présentement, à l’Etat de continuer à satisfaire de nouvelles revendications catégorielles concernant les agents de l’Etat, dont ceux du secteur éducation».

Lors de son message à la nation à l’occasion du nouvel an, le 31 décembre dernier, le chef de l’Etat avait lancé un appel patriotique aux enseignants afin qu’ils reprennent le chemin de l’école ce lundi 5 janvier 2009.

Exprimez-vous!

  1. Télécharger la pièce jointe d’origine

    Revendication CONASYSED Taux
    (FCFA)
    Différentiel
    (FCFA)
    Gain réel1 mensuel
    (FCFA)

    Prime de transport Proposition
    CONASYSED
    100.000 (100.000
    -17.000)

    = 83.000
    83.000
    Décision Gouvernement 35.000 (35.000-17.000)
    = 18.000
    18.000
    Allocation de rentrée scolaire Proposition
    CONASYSED
    100.000 (100.000
    -25.000) = 75.000 par an
    000
    Décision Gouvernement 65.5002 (62.500-25.00)
    =37.5000 l’an
    000
    Prime incitative à la fonction enseignante Proposition
    CONASYSED
    100.0003 000 100.000
    Décision Gouvernement variable variable 000
    Total pouvoir d’achat mensuel revendiqué par la CONASYSED4 +183.000
    Total pouvoir d’achat mensuel concédé par le Gouvernement +18.000

    Tableau bilan : Récapitulatif de la situation réelle du pouvoir d’achat des

    Enseignants au terme des décisions du Conseil des Ministres du 18/12/2008

    Ainsi, le gain réel de l’enseignant sur son salaire, en terme de pouvoir d’achat5 n’est que de dix-huit mille francs (18.000 FCFA), les allocations (rentrée scolaire et réelle prime d’éloignement (désigné par abus de langage prime incitative au sens de la Plate-forme de la CONASYSED, n’étant versées qu’une fois l’an…)

    N° Revendications Réponse non négociée du Gouvernement Impact sur le pouvoir d’achat mensuel

    Harmonisation des salaires entre les agents recrutés avant 1991 et ceux recrutés après 1991 Impossible 0 Frs

    Revalorisation du point d’indice de 425 à 1500 Non 0 Frs

    Harmonisation de la prime de logement, soit 200.000 F CFA à chaque enseignant Non 0 Frs

    Augmentation de l’allocation de rentrée scolaire de 25.000 à 100.000 F CFA pour tout enfant scolarisé du préscolaire à l’université (de 3 à 22 ans) 62.500 FCFA 0 Frs

    Octroi des parcelles à tous les Enseignants Non 0 Frs

    Création d’une mutuelle Non 0 Frs

    Augmentation de la prime de transport de 17.000 à 100.0000 F CFA 35.000 FCFA/mois + 18.000 FCFA

    Aboutissement de toutes les situations administratives en cours Non 0 Frs

    Paiement intégral des rappels 5milliards sur plus de 40milliards dus 0 Frs

    Formation et mise en stage systématiques avec implication des Syndicats Non 0 Frs

    Instauration d’une prime documentaire mensuelle de 100.000 F CFA Non 0 Frs

    Instauration d’une prime spécifique à la fonction enseignante (risques, incitation, etc.) de 200.000 F CFA Non 0 Frs

    Revalorisation du taux de vacation aux examens, soit 10.000 F CFA l’heure (choix des sujets, secrétariat, surveillance, harmonisation, correction, délibération, etc.) Non 0 Frs

    Création d’une Direction de l’Enseignement Normal Effectif avant la grève 0 Frs

    Construction des infrastructures scolaires et sportives (enseignements primaire, secondaire, normal, etc.) En cours avant la grève 0 Frs

    Trousseau didactique et kit informatique pour chaque Enseignant, en fonction des enseignements dispensés Non 0 Frs

    Création d’un corps de chef d’établissement Vieux projet –

    Création des Académies par province Non 0 Frs

    Mise en place d’une coordination pour le Bac, avec intégration des syndicats Non 0 Frs

    Evaluation de l’Approche par les Compétences de base (APC) prévu 0 Frs
    Total gain sur pouvoir d’achat + 18.000 FCFA

    N.B. : cette prime (point 12) est confondu par le Gouvernement à la prime d’éloignement, dont la gestion annuelle prévue est un véritable casse-tête chinois, donc hypothétique.
    A vous d’apprécier !

  2. Je pense que le gouvernement gabonnais est en train de jouer avec les mots . La prime de transport passe de 17 000 à 35 000 CFA , ce qui est , à mes yeux insignifiant . Et , en ce qui concerne la prime d’incitation , les enseignants demande 100 000 cfa , comme convenu dans la constitution gabonnaise . Mais malhaureusement , le gouvernement , dans son soucis de détournement de fond , avec Blaise LOUEMBET l’incompétent , le détourneur de fonds publique , comme ministre des finance , cherche à rouler les profs en accordant la totalité de la somme uniquement aux enseugants exerçant dans les lieux retirés . Il devrait accorder aux enseignants cette prime , et un surplus pour ceux qui sont affectés dans des lieux loingtains .
    Que Dieu le Tout-Puissant Jésus-Christ bénisse le Gabon .

    Adam Cambina ISRAËL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES