Société : Un mouvement pour la défense des intérêts du président Bongo Ondimba dépose une pétition à l’ambassade de France à Libreville

Le mouvement Génération Omar Bongo Ondimba a déposé lundi une pétition composée de 4000 lettres de protestation contre les ONG internationales Transparency international et Sherpa à l’ambassade de France à Libreville, rapporte le journal en ligne www.gabonpage.com.

Emballées dans deux cartons, les lettres ont été déposées par Me Ntsame, huissier de justice, accompagné par une dizaine de membres du mouvement qui n’a pas pu franchir le seuil de l’ambassade sur ordre du service de sécurité de la mission diplomatique française.

Génération Omar Bongo Ondimba, une association fondée pour défendre l’œuvre et la personne du chef de l’Etat gabonais, avait lancé le 13 décembre dernier un appel à tous les gabonais blessés par la plainte de ces ONG contre leur chef d’Etat de lui adresser par mail, par fax ou par courrier postal leur message de protestation. L’opération a été baptisée ″exprime-toi pour défendre ton pays et tes institutions″.

‘’Nous avons recueilli 4 134 lettres. Nous sommes venus ici pour déposer ces lettres de protestation auprès de l’ambassade de France’’, a déclaré Chantal Ondo, présidente du mouvement.

‘’En gros dans ces lettres, les gens disent aux français que le Gabon est un pays souverain, que les problèmes du Gabon se règlent au Gabon, on n’a pas besoin des ONG étrangères pour le faire’’, a synthétisé Mme Ondo affichant une véritable détermination à faire entendre la voix des gabonais aux auteurs de cette plainte.

Les lettres ont été principalement collectées à Libreville, à Port-Gentil (capitale économique) et Tchibanga (capitale provinciale de la Nyanga). L’ONG espérait récolter 5 000.

Le mouvement génération Omar Bongo Ondimba regroupe les personnes nées à partir de 1967, année pendant laquelle le numéro 1 gabonais a accédé au pouvoir suite au décès du père de l’indépendance, Léon Mba.

En novembre dernier, Transparency International et Sherpa ont déposé une nouvelle plainte pour « recel de détournements de fonds publics » auprès du doyen des juges d’instruction de Paris. La plainte vise les présidents Omar Bongo Ondimba (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo) et Theodoro Obiang Nguéma (Guinée Equatoriale).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,705FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES