Les exportations de bois du Gabon ont relativement chuté à hauteur de 19,8% en fin septembre 2008, a rapporté ce jeudi le Conseiller du ministre de l’Economie et des Finances, Régis Immongault, lors des assises sur l’impact de la crise financière internationale sur l’économie gabonaise.

Le prix du pétrole est parti de 140 dollars par baril à moins de 40 dollars entre juillet et décembre 2008. Le produit intérieur brut (PIB) devrait croître de 2% contre une estimation de 3,4% anticipée en septembre de cette même année 2008.

En raison de la baisse de la production de manganèse à 12,9% et de bois à 13,6%, la croissance du secteur hors pétrole est estimée à 2,9% en 2009, soit son niveau le plus bas depuis 5ans.

« La position nette extérieure du Gabon devrait se dégrader suite à une détérioration de 21,6 % des termes de l’échange. L’excédant courant passerait de 20,4% du PIB en 2008 à 11,7% en 2009 », a-t-il déclaré.

« Le Gabon serait même confronté à un besoin de financement si le prix du baril restait en deçà de 50 dollars. La crise financière ne devrait avoir qu’un impact limité en terme d’Investissements directs étrangers (IDE) et d’Aide publique au développement (APD). Le Gabon est moins dépendant de l’aide extérieure et de la faiblesse des flux des IDE de 10% dans l’investissement total », a-t-il a jouté.

Le budget investissement pour l’exercice 2009 a été maintenu à 315 milliards de francs CFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here