Gabon: Les militaires retraités craignent l’arrestation de leurs leaders

Le Collectif des militaires retraités réunis en assemblée générale le 7 janvier à Libreville, a accusé le gouvernement de vouloir faire arrêter ses leaders. Ces anciens militaires regroupés au sein du Syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité gabonaises (SNARFDS), réclament les services rendus. Une prime à verser selon eux dès le départ à la retraite.

Les militaires retraités qui ont observé le 7 janvier un sit-in au Trésor public s’inquiètent de la sécurité de leurs leaders. Ils soupçonnent le pouvoir de vouloir décapiter leur mouvement en mettant aux arrêts les responsables du Syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité gabonaises (SNARFDS).

 »Sur invitation du préfet de police pour une concertation, nous avons été informés par une source proche de la préfecture de police que cette invitation n’était en réalité qu’un guet-apens pour arrêter les nôtres », a affirmé le président du Collectif, le commandant major Odja Kouma.

Selon lui, des mandats d’arrêt doivent en principe être délivrés à l’encontre du capitaine major Kongo Safou, de lui-même et de l’ensemble du bureau avec pour objectif de briser le collectif, en le décapitant.

Ce matin, les militaires retraités se sont rendus dans les locaux du Trésor public où ils étaient sensés toucher leur prime pour services rendus mais en vain. Sur leur présence dans les bureaux du Trésor, le commandant major Odja Kouma a indiqué que l’information selon laquelle, le gouvernement gabonais aurait reversé les services rendus aux militaires via le trésor n’était que  »pur mensonge » pour calmer la grogne.

 »Nous maintenons notre mouvement de revendication, car, face à ces actions machiavéliques et malversatrices (sic), nous constatons que l’amélioration des conditions de vie que prône ce gouvernement dit de  »mission » n’est autre chose qu’une régression sociale à l’endroit des populations et de nous autres, militaires » a-t-il conclu.

Les militaires retraités gabonais regroupés au sein d’un Collectif, le SNARFDS, observent un mouvement d’humeur qui dure depuis plusieurs semaines déjà, en vue d’obtenir le paiement de leurs services rendus, une prime qu’ils auraient dû en principe toucher dès leur mise en retraite.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....