spot_imgspot_img

Me Lévy, avocat de détenus gabonais, « empêché » de prendre l’avion pour Libreville

L’avocat Thierry Lévy, défenseur des Gabonais écroués mercredi pour « propagande », a été « empêché » jeudi en fin de matinée par la police aux frontières (PAF) à Roissy de prendre l’avion pour Libreville qui est parti sans lui, a-t-il affirmé à l’AFP.

Selon Me Lévy, la PAF l’a prévenu que son visa d’une durée de quatre jours, qui lui avait été délivré mardi par l’ambassade du Gabon à Paris, venait d’être annulé par l’ambassade.
Me Lévy, qui assure n’avoir reçu aucune notification par l’ambassade de l’annulation, a affirmé que la PAF lui avait formellement interdit de monter dans l’avion pour la capitale gabonaise. La police lui a montré la lettre de l’ambassade du Gabon annulant son visa qui précise seulement que « le visa était annulé pour des raisons de sécurité ».

Trois leaders d’ONG gabonaises, un journaliste et un gendarme, interpellés fin décembre 2008, ont été écroués mercredi à Libreville.

Ces trois leaders sont Marc Ona, considéré comme le porte-parole de la société civile gabonaise, Georges Mpaga, président du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), et Gregory Ngbwa Mintsa, Gabonais associé à une plainte d’ONG françaises visant les présidents gabonais, congolais et équato-guinéen sur l’acquisition de biens en France.
Gaston Asséko, journaliste de la radio catholique privée Sainte-Marie, et Jean Poaty, gendarme, ont également été écroués.

Une semaine après leur interpellation pour des motifs non révélés, leur avocat a finalement pu prendre connaissance des accusations : « détention d’un document en vue de sa diffusion dans un but de propagande » et « propagande orale ou écrite en vue de l’incitation à la révolte contre les autorités ».
Le document en question est la lettre ouverte au président gabonais Omar Bongo, publiée en décembre par Bruno Ben Moubamba, responsable en Europe du réseau d’ONG gabonaises Acteurs libres de la société civile. Il y demande notamment « des comptes sur la gestion financière du pays depuis 40 ans ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,857FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES