La 4ème édition de la course cycliste par étape « Tropicale Amissa Bongo », devant se dérouler du 13 au 18 janvier sur un parcours de 650,7km va traverser, en cinq jours six étapes, reparties dans les provinces du Haut – Ogooué (sud- est), du Woleu – Ntem (nord) et de l’Estuaire qui abrite la capitale gabonaise. 90 cyclistes représentant 15 écuries dont 11 africaines et 4 européennes vont prendre part à cette compétition, la toute première de l’année inscrite au calendrier de l’Union cycliste internationale (UCI).

Les pays engagés sont : le Gabon, l’Erythrée, le Rwanda, le Cameroun, la Côte – d’Ivoire, le Burkina – Faso, la Tunisie, le Maroc, la Lybie, l’Egypte et l’Afrique du sud pour le continent africain; la France, le Portugal et la Bulgarie pour l’Europe.

Des 15 équipes, figurent 5 écuries professionnelles parmi lesquelles la Française des jeux et Bouygues télécom pour la France, House of paints de l’Afrique du sud, Libertis Seguros (Portugal) et Cycling team Bourgas de la Bulgarie.

Selon le programme arrêté par le Comité d’organisation, la première étape partira de Franceville pour Akiéni (88,4km), la deuxième étape devant se parcourir sur une distance de 120,2 km est celle de Mounana – Bongoville, puis Léconi – Franceville (98,8km) pour la troisième étape dans la province du Haut – Ogooué.

La 4ème étape se poursuivra dans la province du Woleu – Ntem. Dans la région le premier parcours sera lancé sur l’axe Oyem – Bitam et Bilossi (96km). La 5ème et dernière étape dans cette province se déroulera sur la route Bibasse – Oyem (110km).

La 6 étapes devant constituée la boucle finale se disputera le dimanche 18 janvier à Libreville. Le peloton partira de la commune d’Owendo pour celle de Libreville (137,4km). Ce tour final devant permettre aux différents compétiteurs de mieux se positionner au classement.

Un montant de 87.000.000 millions de francs CFA est mis en jeu par l’Etat gabonais et ses partenaires pour la récompense des différents prix (classement final individuel, classement par points, meilleur grimpeur, classement des étapes, meilleur jeune, classement par équipe, classement des équipes africaines, des sprints intermédiaires / points chauds, de la combativité, du meilleur coureur africain et du meilleur coureur gabonais), auxquels s’ajoutent le prix du président de la République (maillot jaune), de l’Ambassadeur de France (meilleur gabonais), et du ministre des sports (meilleur espoir gabonais).

La première édition de la Tropicale Amissa Bongo avait été organisée en 2006. Les trois premières éditions avaient été remportées par le Finlandais Jussi Veikkanen, les français Frédéric Guesdon (2007) et Lilian Jegou (2008).

La course baptisée « Tropicale Amissa Bongo », du nom de la fille du chef de l’Etat gabonais, décédée en 1993 est organisée par le ministère de la jeunesse, des sports, des loisirs, chargés de la vie Associative avec le concours de la Fédération gabonaise de Cycliste (FEGACY), de la Fondation Amissa Bongo, sous les règlements de l’Union Cycliste internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here