Libération ce soir des militants, du journaliste et du gendarme détenus au Gabon

Ce soir, 12 janvier 2009, Grégory Gnbwa Minsta (plaignant dans l’affaire des Biens Mal Acquis), Marc Ona Essangui et Georges Mpaga de PWYP Gabon, Gaston Asseko, directeur technique de Radio Sainte Marie et l’adjudant de gendarmerie Jean Poaty, injustement arrêtés les 30 et 31 décembre 2008, ont été relâchés sur décision du Tribunal de Libreville. Il faut maintenant obtenir la levée des chefs d’inculpation.

Toute la lumière sera faite un jour sur ce «Complot du Réveillon» conçu par l’entourage présidentiel lui-même en vue de sa prise programmée du pouvoir. L’objectif inavoué de ce complot était de décrédibiliser la plainte à Paris contre les Biens Mal Acquis, d’étouffer la liberté d’expression de la Société Civile, notamment PWYP au Gabon, et d’affaiblir d’avantage l’actuel Chef de l’Etat Gabonais.

La mobilisation unanime et sans précédent du peuple gabonais, des ONG internationales, de la Société Civile, de la diplomatie internationale, des institutions religieuses et de la Diaspora Gabonaise vient de démontrer qu’il est possible de faire plier les vrais ennemis de l’Etat et des institutions de la République. Un espoir immense est né de cette épreuve.

Bruno Ben-Moubamba
Porte-parole des Acteurs Libres la Société Civile Gabonaise en Europe
Journaliste et doctorant à l’EHESS

Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise
BP 1421 – 51065 Reims Cedex
gabonlibre@gmail.com – www.acteurslibres.org + 33 (0) 6 46 22 35 18

Exprimez-vous!

  1. Bravo! Bravo! Bravo BEN MOUBAMBA si ce Mr est du BDP bien sur mais s’il est celui là que Bongo à envoyer ce n’est pa peine.
    BEN MOUMBAMBA que Dieu te bénisse si tu es du BDP qu’il t’apporte la force de combattre jusqu’à la fin des jours de Mr Bongo du Gabon c’est pour bientôt malgré son âge qui recule chaque année mais le jour Final est proche (sa mort.

    Salutations ET MEILLEURES VOEUX A VOUS TOUS DU BDP

  2. Ce qui me surprend c’est que ce Moubamba qui prétend avoir écrit une lettre contre le président Bongo est ici en train de faire un appel du pied à Omar Bongo. A quoi cela sert-il d’avoir écrit une lettre contre Bongo si vous finissez après par prendre Bongo comme arbitre en accusant Mba Obame de tout. Votre letter remettait en cause Bongo direcetement, là dans cette déclaration, vous parlez de Bongo comme quelqu’un qui est trompé par son entourage, donc pour vous Bongo n’est pas responsable.

    Voilà pourquoi les Gabonais doivent se méfier des messies qui font irruption sur la scène politique brusquement. Ce gars là ne me semeble pas clair. Où était-il tout ce temps ci?

  3. Je suggère au BDP de s’appeler désormais BVM (Bongo va mourir) afin d’amener tous les combattants de la lutte à prendre conscience de cette réalité qui ne cesse de se rapprocher vu les nouvelles qui parviennent. Certes cynique, mais la réalité est que BONGO mourra au pouvoir et que toutes les réflexions doivent privilégier ce scénario qui est proche selon les rumeurs.

  4. Tout ce bruit et ce tapage médiatique pour ça seulement? c’est vrai que la politique c’est vraiment le mensonge.Mon gd-père Ngoma kouangou avait donc raison de le dire.Et si l’enquete restait ouverte jusqu’à Mba Obame et autres ? je s8 sur que bcp laisseront leurs plumes.
    Dieu ne vs pas donné le Gabon pour le traiter comme vs le faites aujourd’hui disait ,en substance, OMAR BONGO. Dieu et le peuple vs aient à l’oeil! A bon attendeur salut! <> disait mon gd-père et à lui seul la vengeance et les sanctions durables sinon éternelles. Salut!

  5. La lutte continue,nous maintenons la grêve des enseignants,il nous faut du concrêt dans nos bulletins.
    Mais s’ils ont été libéré,ils doivent maintenir la plainte pour les biens mals acquis.Il faut continuer les enquêtes sur les autres membres du gouvernement.Par exemple le président de l’assemblée nationale du Gabon vient de fêter ses 17.000.000.000f,il à quatre chateaux à libreville,le grand immeuble qui est à la gare routière( ruelle qui part de la gare routière vers l’église saint michel de Nkembo) est à lui. Les enquêtes ne doivent pas se limiter à l’étranger il faut élargir,nous sommes dans la logique du renouveau.Il faut que les choses changent,une nouvelle génération,une autre mentalité,tout est possible par des actes reflechis,eux ils utilisent la violence,nous nous utilisons la rue et la sensibilisation.
    Bravo BEN MOUBAMBA et les ONG Françaises,nous pouvons compter sur quelques amis Français pour changer le destin de ce pays que nous aimons tous.Que Dieu protège tous ceux qui de prêt ou de loin se battent pour la libération du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....