Gabon : Fin de la grève des enseignants

Le chef du gouvernement, Jean Eyeghe Ndong et les responsables de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) ont signé le 13 janvier, sous les auspices du chef de l’Etat, un protocole d’accord pour une sortie de crise du secteur de l’éducation. Ce protocole d’accord qui accède à de nombreuses revendications des enseignants gabonais est censé permettre au système éducatif gabonais de retrouver ses marques et d’améliorer son rendement.
Réunis le 13 janvier dernier au Palais présidentiel de Libreville sous les auspices du chef de l’Etat, le gouvernement et les représentants de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), ont officiellement signé un protocole d’accord qui met fin à une longue grève des enseignants et permet à l’Education nationale d’échapper in extremis à l’invalidation de l’année scolaire dont l’échéance avait été fixée au 15 janvier par l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Cette grève record des enseignants gabonais pourrait avoir permis d’amorcer un renouveau pour le système éducatif gabonais, susceptible de renforcer son rendement.

Au titre de l’amélioration des conditions de vie des enseignants, la CONASYSED a obtenu que l’allocation de rentrée scolaire passe dès septembre 2009 de 25 000 à 62 000 francs CFA par enfant scolarisé de 6 à 16 ans.

La prime de transport sera elle aussi augmentée dès la fin du mois de janvier, passant de 17 000 à 35 000 francs CFA.

Une commission conjointe regroupant les membres de la CONASYSED et le ministère de l’Habitat a également été mise en place pour l’octroi d’une parcelle à chaque enseignant. L’accord a enfin été donné par le gouvernement pour la création d’une mutuelle dédiée.

Concernant la situation administrative et financière des enseignants, il a été décidé d’une accélération de la régularisation des situations administratives par la mise en place d’un guichet spécial dès le 14 janvier, qui sera constitué d’agents publics commis par la CONASYSED. Cet organe devra aboutir à la codification, la validation et la ventilation de tous les textes des enseignants au guichet unique avant l’échéance du mois de février prochain.

Le protocole d’accord entérine également le remplacement numérique de 29 auxiliaires considérés comme démissionnaires, la mise en place de centres de gestion des ressources humaines dans les ministères du secteur de l’éducation.

Au chapitre des rappels, les paiements en cours seront renforcés d’une enveloppe supplémentaire de 40 milliards de francs CFA.

Au sujet des conditions de travail des enseignants, la CONASYSED a obtenu du gouvernement la formation et la mise en stage systématiques ; l’instauration d’une prime documentaire mensuelle de 100 000 francs CFA et la mise en place de bibliothèques et de lignes internet dans tous les établissements scolaires du pays.

La prime d’incitation à la fonction enseignante sera notifiée dans les salaires à compter de janvier et payée en mai avant d’envisager la mensualisation quand les effectifs seront maîtrisés. Elle s’élèvera à 100 000 francs CFA par mois pour la catégorie A, 80 000 francs CFA pour la catégorie B et 60 000 francs CFA pour la C.

L’Etat a enfin concédé de prendre à son compte l’achat des trousseaux didactiques et des kits informatiques des enseignants, qui demeureront la propriété de chaque établissement scolaire.

«Le présent protocole d’accord, qui doit être respecté par les parties signataires dans son intégralité, aboutira inexorablement à l’amélioration significative des conditions de vie et de travail des enseignants, gage premier d’un rendement de l’école gabonaise, dans la paix, pour un développement durable et viable», a conclu le porte-parole de la CONASYSED.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....