Gabon : Branle-bas de combat à la COPICAN

La 2e réunion du Comité interministériel de pilotage de la Coupe d’Afrique des Nations (COPICAN) tenue le 21 janvier à Libreville a permis au président de cet organe, le Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, d’alerter son équipe sur la lenteur du processus d’aménagement des infrastructures nécessaires à l’accueil de cette compétition sportive panafricaine en 2012. Au terme de la réunion, le COPICAN a notamment demandé une facilitation des procédures de décaissement ainsi que l’accélération des aménagements techniques pour l’entraînement de la sélection qui défendra les couleurs nationales. A trois ans de l’échéance de 2012 pour l’organisation par le Gabon, conjointement avec la Guinée Equatoriale, de la Coupe d’Afrique des Nations, les grands chantiers des infrastructures sportives, logistiques et hôtelières ne semblent pas avancer à un rythme satisfaisant.

Au terme de la deuxième réunion du Comité interministériel de pilotage de la Coupe d’Afrique des Nations (COPICAN) tenue le 21 janvier dernier à Libreville, l’équipe en charge du suivi des chantiers a exprimé son inquiétude et appelé à un sursaut pour l’accélération des procédures de décaissements des budgets nécessaires et la réalisation des installations prioritaires.

«L’année dernière, le président de la République avait donné instruction de débloquer 15 milliards de francs CFA pour commencer un certain nombre de travaux. Certains de ces travaux sont déjà engagés, d’autres ne le sont pas encore parce que les lourdeurs administratives font que certains opérateurs n’ont pas encore pu percevoir suffisamment de ressources de la part du Trésor public pour engager les travaux», a expliqué le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, en sa qualité de président du COPICAN.

Le chef du gouvernement a ajouté que «maintenant, il s’agit du grand reste. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous sommes réunis pour examiner ce qu’il convient de faire, pour examiner le chronogramme, pour étudier la possibilité de recourir à des emprunts».

Le COPICAN a ainsi exhorté tous les chefs de départements concernés à fournir sous huitaine au ministère des Sports une évaluation des besoins en investissements de leur secteur afin de pouvoir évaluer au plus tôt le coût global du projet.

Les membres ont également invité le ministère des Finances à accélérer le rythme de décaissement des ressources mises à la disposition du ministère des Sports à partir de la dotation 2008, afin d’assurer le paiement régulier des entreprises adjudicataires des travaux.

«Nous sommes soucieux de tenir les délais. Nous avons beaucoup de réalisations à mener au niveau des infrastructures sportives proprement dites, mais aussi des autres infrastructures nécessaires. Il ne suffit pas seulement de construire des stades de football, mais aussi les routes pour pouvoir se rendre avec aisance à ces stades de football, il faut pouvoir disposer d’hôtels parce que nous recevrons certainement pas moins de 15000 personnes en plus à Libreville à l’occasion de la CAN 2012, et il faut que notre système de santé soit de plus en plus performant» a rappelé Jean Eyéghé Ndong.

Au titre de la préparation de l’équipe nationale, le COPICAN a insisté sur la nécessité de mettre en place sans délais l’ensemble du budget nécessaire à la préparation et la participation de la sélection nationale gabonaise au second tour des éliminatoires jumelées Coupe du Monde/CAN 2010, qui débute en mars prochain avec la rencontre qui l’opposera au Maroc.

Le COPICAN a enfin mis en place un groupe de suivi de l’évolution de ce dossier, composé du ministre des Sports, du ministre chargé de la Coordination et du Suivi de l’action gouvernementale, du ministre des Finances, celui de la Défense nationale ainsi que son homologue du Logement, de l’Habitat et de l’Urbanisme.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....