spot_imgspot_img

Gabon: 100 milliards de FCFA enregistrés par la CNSS en 2008

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a enregistré plus de 100 milliards de francs CFA en 2008 contre 50 milliards en 2004, date d’arrivée de son directeur général, Antoine Dangouali Yalanzele, qui a dressé le bilan des réformes entreprises après 4 ans d’exercice au cours d’une rencontre organisée ce lundi à Libreville avec la presse nationale et internationale. De tels résultats, a déclaré le patron de la CNSS, découle « des économies de 700 millions, par trimestre, réalisées grâce à la suppression des procurations par le biais d’une comptabilisation automatique des prestations techniques, la gestion rigoureuse de paiement en créant une inspection générale, la division audit et méthodes, et en fusionnant les directions techniques en une seule ».

Désormais, a-t-il insisté, « plus rien n’échappe au système financier et le traitement des dossiers a permis la réduction du temps d’attente des prestataires devant les guichets ».

Poursuivant la présentation générale de l’entreprise, Antoine Dangouali Yalanzele, a indiqué que « parmi les grandes reformes et restructurations que nous avons également menées depuis 2004, il y a la rénovation du système informatique, à l’époque inopérant. Nous avons ainsi misé sur un système informatique opérationnel et décisionnel ».

Au passage, « je vous dirais que je signais 10.000 chèques pour le paiement de pensions à la main, l’architecture du réseau informatique était obsolète et inadaptées », a-t-il fait remarquer.

Nous avons relevé lors de notre prise de fonction, « une mauvaise organisation des données sur les employeurs, les assurés et les ayant-droit, car tout se faisait manuellement et donc le système informatique n’était pas opérationnel », a-t-il précisé.

« Le rajeunissement des effectifs s’imposait du fait qu’il y avait des agents qui étaient pour la plupart, âgés de 40 à 49 ans et constituaient près de 69,9% de nos effectifs », a-t-il indiqué.

Dans ce contexte, « nous avons axé notre politique de recrutement sur une convention avec l’université Omar Bongo et l’Institut des sciences de Gestion par la création d’une licence professionnelle en sécurité sociale. Les deux premières cuvées sont opérationnelles depuis 2007 et 2008. D’autre part, le renforcement des capacités en interne passe également par un perfectionnement professionnel ».

Abordant la problématique des structures hospitalières victimes de l’usure du temps, le directeur général de la Caisse a mis en place le projet Komo avec pour but de bâtir des stratégies de réhabilitation de ces infrastructures sanitaires et sociales, à l’instar de la Fondation Jeanne Ebori de Libreville, du centre médical de Tchibanga (sud-ouest du Gabon), après le retour de la tutelle de ces édifices en mars 2006 à la CNSS. Un projet qui s’est inspiré des exemples du Cameroun, de la Tunisie, du Burundi et du Rwanda.

L’épineuse équation notamment du recouvrement des cotisations et le paiement des pensions à travers le territoire a conduit la direction générale à mettre en pratique « une politique de décentralisation, avec un service de proximité illustré par la construction des agences provinciales à l’image de celles de Lambaréné et de Franceville », ajoute-t-il.

Dans la foulée, M. Yalanzèle a mentionné que « l’immatriculation des entreprises, le recouvrement des cotisations, c’est-à-dire la collecte des fonds, le paiement des prestations, l’action sanitaire et constitue les activités régaliennes qu’incombe à la CNSS ».

A l’issue de cette présentation, Antoine Yalanzele s’est livré à un échange avec les journalistes portant entre autres sur le fonctionnement, les relations entre la direction et les syndicats ainsi qu’avec les autres partenaires de la CNSS.

Né il y a 33 ans, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) du Gabon qui emploie entre 2500 et 3000 personnes, est un organisme privé chargé de la gestion d’un service public ne bénéficiant pas de subventions de l’Etat tout en demeurant sous sa tutelle.

Doté d’un conseil d’Administration de 12 membres ( 4 représentants des travailleurs, 4 des employeurs et 4 de l’Etat), la CNSS dispose des ressources constituées essentiellement des produits de placement, des dons et legs, des cotisations des employeurs et des travailleurs destinées au financement des différentes branches du régime de sécurité sociale.

Le régime de sécurité sociale géré par La CNSS comprend, une branche des prestations familiales et des prestations de maternité, une branche des risques professionnels, accidents de travail et maladies professionnelles, une branche des pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès, une branche des prestations de santé au bénéfice des travailleurs salariés.

Exprimez-vous!

  1. Quel Farceur.
    Tout le monde sait comment Gros Zele gere la CNSS.En vrai chef de bandits.
    Les recrutements se font dans la famille.
    Les medecins de 55 ans rayes des effectifs
    Non payement des gratifications depuis 2 ans.
    les travaux de refection des hopitaux interrompus
    -J Ebori et P Igambas en ruines
    Mange tout mon gros, mange .Tout t appartient,pourquoi vouloir te justifier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES